Samedi en musique #74... Philemon - Chapelier Fou

by - samedi, août 19, 2017

Chapelier Fou, c'est Louis Warynski, un multi-instrumentiste de génie originaire de Metz. Il se dit qu'il tiendrait son nom de scène du fait qu'il ait samplé des phrases du Chapelier fou d'Alice au Pays des Merveilles à ses tout débuts.
La musique, il est tombé dedans tout petit et n'en est jamais sorti. Après l'apprentissage du violon et de bien d'autres instruments au conservatoire, il décroche une maîtrise en musicologie à l'université.

S'il a longtemps travaillé seul, frottant son univers éminemment électro à d'autres bien différents, comme par exemple celui de l'art contemporain à l'occasion d'une commande qui lui a été faite par le Centre Pompidou Metz, Chapelier Fou a depuis quelques années pris l'habitude et le goût du partage : partage de la scène avec d'autres musiciens et mise en commun d'arrangements et d'idées en tous genres. Une ouverture qui se ressent sur son nouvel album, pour lequel il ne s'est fixé ni barrière, ni limite.


Muance, c'est son titre, est la contraction de mutation et de nuance. Un mot-valise qui annonce bien la couleur : la métamorphose hante depuis toujours la réflexion du musicien.

Cet album, c'est près de trois années de travail. Avec ses musiciens dans un studio aménagé dans une maison au fin fond du Jura, puis chez lui, dans son home-studio. Un véritable ouvrage d'exp érimentation, de confection musicale presque à l'aveugle, sans savoir au départ vers quoi il va aller, comment vont se développer ses idées.
Et si on retrouve le violon, son instrument fétiche, Chapelier Fou y dévoile aussi ses talents à la guitare, à la mandoline, au bouzouki, à l'orgue Farfisa ou encore aux synthés. Une superbe variété au service d'un véritable travail d'orfèvre.


Philemon est le premier titre extrait de cet album. Construit autour d'une série de six notes qui se répètent en boucle, il pourrait être entêtant ou lassant mais c'est tout le contraire. Envoûtant, planant, avec une touche de psychédélisme juste ce qu'il faut, c'est tout à fait le genre que j'aime me passer en boucle parce qu'il offre un voyage qui emmène mon esprit loin, très loin.

Il est de plus servi par un clip magique signé Béatrice Lartigue, dans lequel on a l'impression que la musique donne vie aux images. Un véritable petit bijou totalement hypnotisant.


La sortie de l'album est prévue pour le 13 octobre prochain.

Chapelier Fou part, lui, en tournée dès le mois de septembre, tu trouveras toutes les dates sur sa page FB. Mention spéciale pour son passage le 20 octobre à Paris au MaMA Festival, incontestablement l'un de mes festivals chouchous (qui propose une fois de plus une super prog' cette année).

*** Mon Samedi en Musique pour BBB's Mum, bonne rentrée ma Copine ! ***

*

You May Also Like

1 commentaires

  1. Le clip est vraiment superbe ! c'est effectivement une invitation à la rêverie... se laisser porter et partir loin
    gros bisous et très bon we <3

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?