Samedi en musique #79... L'arbre - Debout sur le Zinc

by - samedi, septembre 30, 2017

Debout sur le Zinc... Ça, pour le coup, c'est une expression qui me plaît bien. Ça m'inspire la fête et l'insouciance. Ça me rappelle mes jeunes années, quand je passais moi-même mes week-ends debout, non pas nécessairement sur le zinc, mais souvent sur les tables au sous-sol d'un bar de la rue Mouffetard... Mais ça, c'est une autre histoire.

Plus sérieusement, Debout sur le Zinc, c'est avant tout un collectif à l'énergie folle et à l'identité bien marquée. Des textes en prise avec l'actualité, une pointe de mélancolie, des accents tantôt yiddish, tantôt tziganes et une surtout présence scénique incroyable.


Et de scène, il en est question dans ce que je m'apprête à te raconter.

En février dernier, le groupe s'est produit au Café de la Danse trois soirs d'affilée. Chaque concert correspondait à une thématique, acoustique, électrique et éclectique en l'occurrence.
Des concerts au cours desquels ils ont été rejoints sur scène par bon nombre d'invités prestigieux comme par exemple Romain Humeau (l'excellent chanteur du non moins excellent groupe Eiffel) ou Mamani Keita pour ne citer qu'eux.

Hier est sorti 3 Jours Debout. Il s'agit d'un livre-CD édité en édition limitée qui immortalise ces trois soirs inoubliables pour ceux qui y étaient, l'occasion d'une belle séance de rattrapage pour les absents.

En plus, tu sais quoi ? Debout, c'est un mot dont j'aime particulièrement la signification et toute la symbolique qui l'accompagne.


Le premier extrait de cette pépite, c'est L'Arbre. Une façon parfaite de découvrir leur univers survitaminé si tu ne le connais pas encore.
Écouter cette chanson me donne, même si son propos n'est pas d'une grande gaité, une furieuse envie de bondir de mon siège, de danser en chantant à tue-tête, de sourire à m'en décrocher la mâchoire, en un mot de m'amuser. Et j'espère bien qu'elle te fera le même effet. 

"Je suis là planté
Au milieu du désert
Les pieds comme attachés
Les bras qui fendent l'air
Dois-je avouer ce que je cache ?
Je suis l'arbre planté
Au milieu du désert
Le regard embué
Et la rage sanguinaire
Après moi, il n'y a que du sable..."


*** Mon Samedi en Musique pour BBB's Mum. ***

*

You May Also Like

1 commentaires

  1. Je VEUX cet album ! gros coup de coeur ! merci à toi
    du texte ! et puis musicalement waouh.... et ce petit air klezmer qui me touche tant !
    merci pour ce partage ! mille bisous ma douce <3

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?