Et me reglisser la bague au doigt...

✱ The Ring ✱


C'est l'un des tout premiers cadeaux qu'il m'a fait... je me revois ouvrir la boîte, pleurer un peu et aussitôt la glisser à mon doigt.

C'était à Giverny, dans le cocon d'une jolie chambre d'hôte où il m'avait fait la surprise de m'emmener passer un moment hors du temps.
C'était il y a quelques années. Une Saint-Valentin, mon anniversaire... ni lui ni moi ne nous souvenons de l'occasion.
Pas plus que nous ne nous souvenons lui avoir accordé une valeur particulière.

Cette bague n'était pas une promesse. Pas plus qu'un lien ou un serment.
Cette bague était juste un cadeau. Tout au plus une idée derrière la tête. La mienne bien évidemment, les femmes sont en général plutôt douées pour ça et moi tout particulièrement.

Elle a failli périr un soir de janvier 2013 sous une douche à la bétadine. J'ai un cerveau d'amibe parfois et pas eu la présence d'esprit à ce moment-là de la retirer avant. Alors que, de toute façon, j'allais devoir le faire pour l'intervention chirurgicale prévue le lendemain.

Et depuis janvier 2013, elle dormait dans un tiroir. Noircie par la réaction chimique de l'argent avec le désinfectant.

Vendredi dernier, je l'ai ressortie, presque par hasard.

Je l'avais nettoyée il y a quelques mois mais n'avais pas eu à cœur de la reporter. Peut-être ne le pouvais-je pas non plus.

Vendredi dernier, je l'ai ressortie. Et j'ai décidé de la glisser à mon doigt.

Pour tout un tas de très bonnes raisons.

Parce que je l'aime et qu'elle m'a manqué.
Parce que, flûtain, avec ce que j'en ai bavé pour lui rendre son allure, c'est pas pour la cacher maintenant.
Parce que 17 kilos en moins, ça mérite bien quelques grammes d'argent en plus autour du doigt.
Parce qu'elle m'a quittée quand j'ai dû ouvrir la porte sur une partie de ma vie dont j'ignorais alors à quel point elle allait être périlleuse, violente, douloureuse... et que, pour le coup, il me paraissait normal qu'elle me revienne alors que je viens enfin de parvenir à la refermer, cette porte.

Depuis vendredi, elle est à nouveau à mon doigt et moi, j'ai l'impression que je revis.

*

CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Et si tu me laissais un petit mot...?

Back
to top