Gratin normand andouille-camembert

Toute la Normandie (ou presque) dans ton assiette


Aujourd'hui, on joue dans la catégorie moche mais délicieux. Enfin, quand je dis moche, ça dépend évidemment du point de vue. Pas très instagramable, certes, mais aucun amateur de plat au fromage ne trouvera à redire, j'en suis sûre.

Je te présente donc le gratin normand andouille-camembert.

Parce que, oui, l'automne est bel et bien arrivé, on a remisé le barbecue au garage, adieu les éclates à la côte de bœuf grillée, et on lorgne vers des plats doudoux roboratifs et conviviaux. D'où ce gratin que j'ai vu passer dans une émission télévisée il y a peu de temps. Tu t'en doutes, avec MariChéri, on a craqué et on n'a pas laissé passer beaucoup de temps avant de passer en cuisine.


Pour te réchauffer à coup sûr en ces temps de froidure, il te faudra donc :

• des pommes de terre
• des oignons rouges
• de l'andouille, de Vire, cela va de soi
• du cidre
• de la crème fraîche entière
• du camembert
• du beurre, du sel, du poivre

Je ne t'embête pas avec les quantités, ici, on a fait au feeling. Il faut juste qu'en volume, la quantité de patates soit équivalente à celle d'andouille, pas en poids, hein, en volume.


Cuire les pommes de terre, les peler et les détailler en rondelles épaisses.
Retirer la peau de l'andouille et la découper en tranches de 7-8 mm d'épaisseur.
Faire revenir à la poêle dans du beurre les oignons grossièrement émincé. Les déglacer au cidre et les laisser compoter entre 10 et 15 minutes, ils doivent rester un peu croquants.
Pendant ce temps, faire fondre la moitié du camembert dans de la crème dans une casserole.
Dans un moule à gratin beurré, placer les tranches de pomme de terre, puis les oignons, puis l'andouille.
Recouvrir avec la crème au camembert et disposer sur le dessus des tranches de camembert.
Mettre à gratiner au four à 200°C pendant une demi-heure.

Servir avec une salade verte, pour la caution légèreté. Et du cidre aussi, faudrait quand même pas se déshydrater !

Bon et puis, si tu as la flemme de le préparer, tu peux toujours venir le manger à la maison, hein.

*

CONVERSATION

1 commentaires:

Et si tu me laissais un petit mot...?

Back
to top