C'est un métier d'homme - OuLiPo

by - samedi, janvier 15, 2011


"Mon métier consiste à descendre du haut de la montagne jusqu'en bas. À descendre le plus vite possible. C'est un métier d'homme."

Ainsi commence l' "Autoportrait du descendeur", de Paul Fournel. Riche de situation, ingénieuse et surprenante, cette courte nouvelle est une puissante matrice textuelle. Il suffit de la bouger pour qu'elle raconte tout à fait autre chose.

C'est dans cet espace que s'est glissé Hervé Le Tellier pour son "Autoportrait du séducteur", dont le début est bien sûr : "Mon art consiste à séduire les femmes au cours d'une soirée. À séduire le plus vite possible..."
Surpris du résultat, Paul Fournel e reproduit sa démarche avec "l'écorcheur", puis, les uns après les autres, les Oulipiens leur ont emboîté le pas... Ont ainsi proliféré une vingtaine d'autoportraits aussi étonnants que ceux du tyran, de la fourmi et de la toupie.

Des textes de Michèle Audin, Daniel Levin Becker, Marcel Bénabou, Frédéric Forte, Paul Fournel, Michelle Grangaud, Jacques Jouet, Hervé Le Tellier, Ian Monk, et Olivier Salon.
Un "Autoportrait" collectif de L'Ouvroir de Littérature Potentielle pour le 50e anniversaire de sa création.

***

L'OuLiPo, j'avais déjà eu l'occasion de t'en parler , est un collectif qui me fascine. Il me paraît déjà tellement ambitieux de se lancer dans l'écriture d'un roman mais si, en plus, on le fait en s'imposant des contraintes, alors là, j'en reste sans voix !

Cet ouvrage te propose vingt déclinaisons de la nouvelle originelle de Paul Fournel.
Vingt occasions d'admirer le génie facétieux des Oulipiens !
C'est tout un exercice et, au bout de la cinquième-sixième nouvelle, on acquiert un certain rythme de lecture, comme si on avait véritablement intégré les mots de Fournel et que l'on s'amusait soi-même à réécrire ses phrases en fonction du sujet qui nous est offert.

Évidemment, j'ai beaucoup pensé à Exercices de style où Queneau racontait quatre-vingt-dix-neuf fois, de quatre-vingt-dix-neuf façons différentes, la même histoire, un livre oulipien lui aussi.

Si tu aimes la langue française et jouer avec les mots, n'hésite pas !
Et j'espère que tu ne pourras, comme moi, t'empêcher de beaucoup sourire à la lecture de la dernière de ces nouvelles, "Le Président" ;-) !

PS : le site officiel de l'OuLiPo, c'est par là !

*

You May Also Like

3 commentaires

  1. Oooohhhh..... C'est intéressant, ça !!! :o) Je suis allée voir deux minutes, et j'y retournerai avec un peu plus de temps.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré "Exercices de style" de Raymond Queneau. Ça m'a l'air intéressant. Je ne connaissais pas l'OULIPO, merci de me faire découvrir :)

    RépondreSupprimer
  3. Bibliothèque / Les Champs Libres / Rennes
    Des Chicago, des sardinosaures, des paronomases… Ces appellations incongrues sont des jeux oulipiens,des classiques du genre. Dans le cadre d’un partenariat avec l’Institut supérieur des arts appliqués (LISAA) de Rennes, soixante étudiants en design graphique se sont emparés des contraintes définies par l’OuLiPo et du vocabulaire technique des bibliothèques (désherbage, récolement, massicot…) pour en proposer une approche plastique.

    http://lisaa-line.blogspot.com/2010/07/entre-guillemets-oulipo.html

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?