Barcelone noir, présenté par Adriana V. López & Carmen Ospina

by - mercredi, juin 06, 2012


Barcelone ne cesse d'être plébiscitée par les touristes du monde entier. Architecture Art nouveau, plage, vie nocturne trépidante, musées, gastronomie : tous les ingrédients sont réunis pour attirer les visiteurs dans la capitale catalane.
Mais les dédales de ruelles de la Ciutat Vella, le quadrillage méticuleux de l'Eixample et le front de mer embrumé de la Barceloneta peuvent révéler bien d'autres facettes. Les nouvelles rassemblées dans cette anthologie dessinent le visage méconnu de la Barcelone d'aujourd'hui, véritable melting-pot, cité de contradictions à l'histoire tourmentée.

"Les quatorze histoires qui vont suivre détourneront votre attention de l'animation des Ramblas et des spirales de Gaudí, la reportant sur la face plus sombre de la ville. Celle que ne traversent jamais vos visites guidées."
Adriana V. López & Carmen Ospina

 Adriana V. López est auteur, traductrice et directrice d'anthologies. Elle écrit aussi pour le New York Times, le Washington Post, le Los Angeles Times et Bookforum. Membre du PEN Club America, elle partage son temps entre Madrid et New York.

Carmen Ospina est née et a grandi en Colombie. Elle a vécu à New York pendant huit ans où elle a été journaliste free-lance. Elle dirige le programme numérique d'une maison d'édition espagnole à Barcelone où elle vit depuis 2006

***

Souviens-toi l'été dernier début mai, je te faisais part de mon engouement pour des recueils de nouvelles noires qui venaient d'intégrer les étagères d'une de mes innombrables bibliothèques. Et bien figure-toi que, grâce aux éditions Asphalte, je te propose de découvrir une nouvelle destination, glauque et un peu sanglante, assez flippante en fait. En effet, c'est demain que sort Barcelone Noir. Viens, je t'emmène !!!

Voici donc quatorze nouvelles qui ont pour cadre les différents quartiers de la cité catalane. Plutôt loin des Ramblas, ou de l'œuvre de Gaudi, pas vraiment dans la Barcelone des cartes postales. Un peu, beaucoup, passionnément, la ville est dans chaque texte un personnage à part entière. J'avoue, je ne connais pas Barcelone, tout juste ai-je réussi à enfin découvrir un bout d'Espagne l'hiver dernier, mais je ressors de cette lecture avec un véritable sentiment d'évasion. Difficile à décrire mais assez inédit, il faut bien l'avouer.
J'ai aussi beaucoup apprécié le fait que bon nombre de ces récits permettent d'aborder certains aspects spécifiques de l'histoire et de la société espagnoles, j'aime refermer un ouvrage en ayant l'impression d'avoir appris des tas de choses, et là, ça a été le cas.
Quatorze auteurs différents, certains très connus, d'autres moins, mais bon, en même temps, je ne t'ai jamais caché ma méconnaissance des lettres hispanophones... En tout cas, c'est autant de styles différents, de façon de ressentir les faits, de décrire les émotions, et cette diversité enrichit merveilleusement la lecture.

 Mention spéciale pour Sweet Croquette de David Barba, qui fait référence à la disparition mystérieuse du gastronome globe-trotter Pascal Henry, après un repas à elBulli, un fait divers qui, à l'époque, n'avait pas manqué d'interpeler la gourmande que je suis. Et puis, cette nouvelle parle aussi de livres, c'est te dire si elle avait tout pour me combler ! Reste qu'il faut quand même avoir le coeur bien accroché ;-) !
J'ai aussi beaucoup aimé Quartiers chics, de Jordi Sierra i Fabra, une intrigue qui se trâme autour d'une bonne philippine dans les beaux quartiers. Peut-être plus classique, un peu convenue, mais tellement bien ficelée, et j'ai adoré sa construction !
Mais bon, loin de moi l'idée, ni même l'envie de catégoriser chacun des quatorze perles composant ce recueil. Non seulement, je trouve cela assez stérile, comme procédé, mais surtout inutile, puisque ce que j'ai moins aimé aura peut-être valeur d'extase livresque pour toi.

Au risque de me répéter, je ne me lasserai pas de revenir sur l'idée de génie que représente cette collection. De mon expérience de libraire spécialisée dans le tourisme, je garde en mémoire que certains voyageurs sont aussi de grands lecteurs et beaucoup d'entre eux apprécient de lire des fictions en rapport avec leur destination, que ce soit avant leur départ, pendant leur voyage ou pour entretenir les souvenirs à leur retour. A moins d'avoir une culture littéraire en béton armé, il n'est pas forcément évident de trouver aisément soit des livres à acheter, soit des livres à conseiller, selon que l'on est d'un côté ou de l'autre du comptoir. Du coup, ne cherche plus, j'ai ce qu'il te faut : si tu pars à Los Angeles, Londres, New York (plus spécialement Brooklyn), Rome, Mexico, Delhi et, dès demain, Barcelone, tu trouveras d'excellentes lectures chez Asphalte pour accompagner ton voyage !
Pour finir, je ne pouvais pas, en mélomane avertie assumée, ne pas te parler des playlists, le petit plus qui fait du bien aux oreilles ! Sur le rabat de la quatrième de couverture, tu trouveras une sélection de titres ayant inspiré les différents auteurs, qu'ils ont écouté tout en rédigeant leurs textes, sélection que tu pourras écouter "en vrai" sur le site des éditions Asphalte, elle est terrible aussi cette idée-là, tu ne trouves pas...?

Voilà, Barcelone Noir, ça sort demain dans toutes les bonnes librairies et, si j'ai un conseil à te donner, c'est bien celui-là : offre-toi donc une virée sombre en Espagne !

*
Un grand merci à Estelle de chez Asphalte.

You May Also Like

2 commentaires

  1. Il va vraiment falloir que je m'y penche aussi, ça me tente ces bouquins :)

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?