Carnet de FIV, clap de fin...

by - mardi, septembre 24, 2013

Je t'ai laissé il y a deux mois et demi. Un peu comme j'ai moi-même été laissée après l'échec de cette première FIV. De façon tout ce qu'il y a de plus abrupte, sans explications ou alors si peu, pas assez en tout cas pour pouvoir comprendre, savoir avec précision où j'en suis, où on en est, ce qui nous attend. Les derniers mots de l'équipe médicale ont été : "Prenez rendez-vous avec votre médecin, elle vous expliquera.", j'ignorais alors qu'il allait me falloir attendre plus de deux mois pour savoir.

Deux mois pendant lesquels j'ai ruminé, bien évidemment. Pleurer, bien sûr, je l'ai fait, beaucoup et très fort, mais finalement pas très longtemps. Parce que j'ai voulu très vite me redresser, et surtout parce que ça ne sert pas à grand chose, de pleurer sans savoir, j'ignorais alors que j'étais en train de faire des réserves de larmes qui finiraient par m'être bien utiles... Deux mois pendant lesquels j'ai supporté patiemment les questions gênantes, les silences, gênants eux aussi. Deux mois pendant lesquels j'ai entendu des histoires de gens qui ont passés par là, qui trouvaient ça trop dur, à qui on proposait de remonter de suite en selle, des histoires de miracles aussi, du genre la nature peut parfois réserver de belles surprises.

Hier, nous sommes retournés au CHU. J'ai retrouvé ces lieux qui ont été comme ma seconde maison pendant un mois entier, ça m'a fait bizarre. Un peu. J'ai à nouveau trouvé pénible d'attendre le médecin au milieu des femmes enceintes, des nouveaux nés, d'autant plus que je savais pertinemment ce que j'étais venue chercher. Ça a été très rapide : l'aventure s'arrête là. Mon âge, la qualité des ovocytes prélevés et la certitude qu'elle ne s'améliore pas au fil du temps, l'état de mon utérus, voilà, tout ça cumulé fait qu'il n'y aura pas de deuxième tentative. J'avais beau le savoir dès le départ, avoir été prévenue, je ne pouvais pas m'empêcher de garder espoir, c'est humain après tout.

Je ne sais pas. Je suis assommée. Nous le sommes tous les deux. C'est un cyclone qui a tout dévasté autour de nous hier. Pour le couple, c'est violent. Mais je sais qu'il m'aime et que je peux compter sur lui, tout comme lui le sait de moi. Ces certitudes nous aideront à reprendre la route, cela ne fait aucun doute. Le cyclone est passé mais nous, même si ça n'a pas l'air évident là, comme ça, à chaud, nous sommes pour ainsi dire toujours debout.
Bien sûr, notre médecin nous a parlé adoption, de don d'ovocyte à l'étranger, ou même de ne pas avoir d'enfant. Nous n'avons rien envisagé pour l'instant. Tout ce que je sais, c'est que je n'ai jamais pensé ma vie en ces termes. Sans un enfant qui serait à moi. Je me dis que c'est terriblement injuste, je ne suis pas certaine d'arriver à m'arrêter de pleurer là-dessus. Je maudis mon âge, ce temps qui passe et ne nous fait pas de cadeau, même s'il m'en a fait un merveilleux en m'offrant de rencontrer cet homme exceptionnel qui est à mes côtés depuis plus de quatre années maintenant. Je me dis, bêtement je sais, que c'est un genre de double peine : nous nous sommes connus "vieux", nous n'aurons peut-être pas cinquante ans de vie à vivre ensemble, mais nous n'aurons pas non plus de bébé à nous.

Tout ça est tellement difficile à admettre...

*

You May Also Like

50 commentaires

  1. Oh non... Tu m'étonnes que c'est injuste... Je te fais juste des câlins, et vous souhaite de vous aimer encore plus fort ♥ ♥ ♥

    RépondreSupprimer
  2. Triste pour vous... Peut-être que l'espoir que je vais laisser ici sera vain, mais... Je t'ai déjà parlé de ma belle soeur, des 7 années de FIV avant qu'un enfant ne naisse... Il y a eu encore des années et des années de tentatives infructueuses pour un second enfant et puis l'obligation de renoncer compte tenu de son âge... Ils avaient renoncé, résolus à se contenter d'un enfant quand un nouveau trésor a décidé de pointer son nez. Malgré les pronostics...

    RépondreSupprimer
  3. Pffffffffff mes larmes accompagnent les votres
    Oui c'est si injuste...

    RépondreSupprimer
  4. Difficile de trouver les mots justes face à une telle douleur...Juste te dire que je pense très fort à toi, à vous et que je vous envoies tout le réconfort possible même si c'est bien peu! Milles pensées pour vous, courage!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Je ne trouve pas les mots de réconfort pour apaiser ton chagrin...
    douces pensées!

    RépondreSupprimer
  6. oui, c'est injuste, crie, pleure, exprime toi ! tu vas penser que c'est facile pour moi de dire ça mais il y a des gens qui vivent avec un membre en moins, ils ne survivent pas, ils VIVENT, alors s'ils y arrivent, toi aussi ! une plaie reste une plaie, il faut accepter de vivre avec, c'est le plus dur et le temps qui passe n'y fait malheureusement pas grand chose contrairement à ce que veulent faire croire souvent ces gens qui nous mettent la main sur l'épaule mais ne sont pas concernés. Je pense bien fort à toi !

    RépondreSupprimer
  7. tu lis encore Dan Brown ? moi j'en ai eu marre des symboles ...

    RépondreSupprimer
  8. Je peux juste t'offrir la chaleur de mes bras virtuels..; je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  9. Courage,
    Je pense que tu connais ce site et tu n'en es peut-être pas là dans ton projet de vie et je me mêle de ce qui ne me regarde pas mais elle a été en Espagne... aujourd'hui elle attend des jumeaux :http://neufmoisetdesbrouettes.wordpress.com/
    Je te souhaite beaucoup de courage et beaucoup d'amour auprès de tes proches.

    RépondreSupprimer
  10. Pas de mot pour adoucir ton chagrin mais des pensées chaleureuses et vraiment sincères . La vie n'est pas toujours juste , beaucoup d'entre nous le savent pour des raisons diverses ...mais souvent cruelles.

    RépondreSupprimer
  11. C'est trop injuste, je suis triste pour vous

    RépondreSupprimer
  12. Je ne saurais non plus que te dire pour atténuer ta tristesse, parce que c'est une horrible punition que l'âge te fait subir.
    Je suis sincèrement désolée pour vous, d'autant plus que j'ai rarement vu (même si on en se connaît pas en vrai) quelqu'un avoir autant envie d'un bébé. Alors se le voir refuser c'est inhumain.

    Je t'embrasse Anne Laure, je t'envoie plein de courage et de belles pensées xxx

    RépondreSupprimer
  13. Un bien triste billet, je suis triste pour toi... Amicales pensées, bises

    RépondreSupprimer
  14. je ne sais pas quoi te dire qui tombe à côté, je pense bien fort à vous ...

    RépondreSupprimer
  15. Que dire pour te réconforter ? Je n'ai pas les mots.
    Je pense fort à toi et à l'Amoureux.
    Tendres pensées <3

    RépondreSupprimer
  16. je suis très malheureuse pour toi parce qu'en effet c'est très injuste parfois la vie !!!

    RépondreSupprimer
  17. La vie est injuste et cruelle parfois ... Tu as auprès de toi, un homme charmant et attentionné ! Même si la finalité n'est pas celle dont vous avez rêvé, vous êtes là, tous les deux, amoureux plus que jamais et ça, préservez-le, ça va vous porter ;o) Je t'embrasse Anne-Laure

    RépondreSupprimer
  18. Je pense fort à vous 2 en ces moments vraiment difficiles.
    Bon courage ma copine, je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
  19. Tous les mots que je pourrais dire seront maladroits...
    C'est une peine tellement infinie, je suis tellement désolée pour vous.
    Je ne m'en fais pas, vous rebondirez, vous avancerez, mais quelle douleur à surmonter...
    Je suis de tout coeur avec vous et vous souhaite que la vie soit plus clémente à l'avenir... <3

    RépondreSupprimer
  20. Tout ça est dégueulasse, et dame nature est une connasse.
    On peut essayer de se mentir avec mille excuses bidon, mais la vérité est que c'est dégueulasse.
    Je t'envoie tout mon soutien et ma tendresse, et quelle que soit votre décision pour l'avenir, je te soutien à 100%.
    Des ovocites, je t'en donnerais bien volontiers.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  21. Gros bizzoux Anne-Laure, difficile de trouver les bons mots pour te consoler ...

    RépondreSupprimer
  22. Je pense a toi tellement souvent. Je suis réellement triste pour toi, pour vous. Je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
  23. je ne sais pas quoi te dire d'ailleurs, je prefere me taire de peur être maladroite .
    je t'embrasse très fort toi et ton homme ... <3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3

    RépondreSupprimer
  24. Je ne sais que te dire...pas trop de mots. Le positif peut être, c'est votre merveilleux couple qui traverse tout ça sans faiblir, avec amour et force...je pense qu'à votre place nous n'aurions pas résisté..

    RépondreSupprimer
  25. Aucun mot ne saurait te réconforter...................... Je peux juste t'envoyer quelques bisous magiques :-*

    RépondreSupprimer
  26. Triste pour vous deux mais je me dis que votre couple est si fort en amour et que cela est très très important malgré tout, j'ai deux copines dans le même cas mais qui ne sont pas si bien accompagnées et c'est encore plus terrible pour elles.....
    Gros bisous de réconfort à vous deux...

    RépondreSupprimer
  27. Mince c'est dur... les mots me manquent... bon courage pour la suite...

    RépondreSupprimer
  28. Je ne sais pas vraiment quoi te dire, j'ai tellement peur d'être maladroite. Et puis, il n'y a pas vraiment de mots pour ça. Je sais juste que je trouve ça injuste, révoltant...

    RépondreSupprimer
  29. Mon commentaire risque d'être bien inutile, parce que je ne sais pas quoi te dire... à part que je t'embrasse et que je pense à toi !

    RépondreSupprimer
  30. Un gros câlins, des bisous tout doux pour vous deux, pour lui, et pour toi <3

    RépondreSupprimer
  31. Bon courage ma belle, une amie à moi est passée par là aussi, elle s'est tournée versa l'adoption et ils ont pu l'adopter tout petit, mais chaque couple est différent et sache que peut importe le choix que tu fera ce sera le bon :)
    Plein de réconfort. bisous

    RépondreSupprimer
  32. Je ne trouve rien d'intelligent à dire .... Je vous embrasse ♥

    RépondreSupprimer
  33. Je ne suis pas douées avec les mots et j'espère que ce que je vais dire ne sera pas mal interprété car ça me viens du coeur.
    Je comprends trop bien ta dernière phrase "Tout ça est tellement difficile à admettre...", dans un contexte différent bien sûr...
    Parfois on a la chance d'avoir des enfants en bonne santé mais tant de regret sur la façon dont ça s'est passé... Et ils sont là pour nous le rappeler tous les jours. (c'est mon expérience personnelle)
    Une amie à moi est passée par ton chemin tortueux et a fini par adopter une jolie petite fille de 2 mois... le chemin de l'adoption est lui aussi difficile. Reprenez des forces et vos esprits après cette tornade. Bon courage pour la suite.

    RépondreSupprimer
  34. j'espere qu'au fond un espoir existe pour vous car aucune femme qui souhaite avoir des enfants ne devraient passer par là.
    Bon courage

    RépondreSupprimer
  35. Je t'offre toute mon amitié et fulmine avec toi contre cette injustice.
    Bisous
    Danièle

    RépondreSupprimer
  36. Je suis si triste pour vous!
    Mes mots ne serviront à rien, alors je vous souhaite bon courage à tous les 2. <3

    RépondreSupprimer
  37. Je t'embrasse très fort Anne-Laure, chacune a sa propre histoire et il est difficile de comparer ou de conseiller. Les mots sont vains pour l'instant devant cette injustice... prends bien soin de toi et de ton amour avec un grand A :)

    RépondreSupprimer
  38. c'est tellement injuste ...alors que tu aurais été une merveilleuse mère....alors que ..;des enfants souffrent ...
    je te fais de gros câlins

    RépondreSupprimer
  39. il n'y a pas je pense de mots qui pourraient atténuer ta souffrance, votre souffrance. DOnc juste ce commentaire pour que tu saches que ta douleur m'a touchée ...

    RépondreSupprimer
  40. Je pense fort à toi...à vous...même si je me fais discrète en ce moment... je suis tellement triste de lire çà.....je vous embrasse tendrement...

    RépondreSupprimer
  41. Je suis désolée pour vous :( ça m'attriste vraiment, je n'ai pas d'autres mots, juste que souvent je pense à toi et aux personnes qui comme toi doivent affronter ces épreuves terribles.

    RépondreSupprimer
  42. Je n'ai pas souvent commenté ton parcours FIV mais là je suis très très triste pour toi. OUi tu peux le crier, tu as le droit : c'est injuste !!Il va te falloir du temps pour digérer et ensuite vous pourrez vous projeter sur une décision quelle qu'elle soit.
    plein de pensées pour vous !

    RépondreSupprimer
  43. je suis tellement désolée, tellement émue en te lisant que je ne sais même plus quoi écrire...depuis ce matin je vois passer ce billet sans l'ouvrir en me disant que peut-être ça marchera mieux la prochaine fois, mais là, à te lire je comprends l'étendue de ta douleur, de votre douleur, de votre déception...
    Alors maintenant, vous n'aurez peut-être pas de bébé ' à vous" mais peut-être ferez-vous l'immense bonheur d'un bébé qui n'a plus de parents.....
    Courage en tout cas et je vous envoie toutes les ondes positives qui sont en moi pour que vous surmontiez cette épreuve !

    RépondreSupprimer
  44. Je ne peux que t'embrasser très fort ma belle <3

    RépondreSupprimer
  45. C'est difficile de commenter parce qu'on comprend l'immense peine que vous avez... et même si on la partage, on se doute que ça ne vous console pas vraiment. Je vous embrasse bien fort tous les deux. *

    RépondreSupprimer
  46. pff...je ne sais quoi te dire, je vous embrasse très fort avec toute ma tendresse.

    RépondreSupprimer
  47. oh je ne sais pas quoi dire, car je ne peux imaginer ce qu'on ressent lorsqu'on nous annonce ce genre de chose!!! de tout coeur avec vous!!!! bizoux

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?