Œufs frais, voyage immobile et match de rugby

by - dimanche, février 08, 2015

Cette semaine, j'ai peu blogué. Mais ça, ce n'est malheureusement pas une nouveauté. L'inspiration et l'envie sont en berne depuis le début de l'année et moi, je ne me prends pas la tête, je ne me force surtout pas, je sais bien que ça reviendra.

... lu, beaucoup. Il faut bien que je compense le temps que je ne passe plus sur l'ordi ! Trois polars, dont deux Poulpe. Ça faisait un moment que je n'avais suivi le grand Gabriel dans ses aventures. C'est vraiment un personnage à part dans l'univers du roman noir français et moi, je me régale toujours autant avec lui.


... retrouvé ma fermière. Elle était en congé durant le mois de janvier et n'a assuré pendant ce temps-là que le minimum syndical, c'est-à-dire un marché hebdomadaire trop loin de chez moi pour que je m'y rende. Alors imagine comment le retour des gros œufs frais a été accueilli à la maison !


... encore reçu des cartes postales du monde entier. Ça aura été une de mes plus belles semaines depuis que je postcrosse. Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, Belarus, États-Unis, Pologne, plus l'Afrique du Sud grâce à mes parents, beaucoup de cartes, toutes très belles, la moisson a été bonne ! Du coup, je me suis lancée dans un super truc : faire faire des cartes à partir de photos que j'ai prises. Hâte de voir ce que ça donne.

... cuisiné. Oh pas grand chose, mais bien plus que les dernières semaines. Une quiche aux poireaux, une belle salade endives-pommes-noix, des endives au jambon pour Petit C... Comme quoi, avec peu, on peut faire des heureux !


... remis les crampons. Enfin, en italique, hein, parce que bien évidemment uniquement devant ma télé, bien installée dans le canapé. Pas de match au stade cette année, pas les moyens. La première journée du Tournoi des Six Nations m'a réservé bien des déceptions, entre une défaite galloise à mon avis évitable, et une équipe de France victorieuse mais transparente, pour ne pas dire hyper décevante. Espérons que tout ira mieux la semaine prochaine.

... savouré la générosité de MariChéri. Qui m'a refilé sa bonne grosse crève de la mort qui tue. À moi la gorge en feu, le nez bouché et la tête dans un étau. Avec un peu de chance, la fièvre va arriver et m'assommer, ça serait sympa, peut-être que ça me permettrait de dormir enfin la nuit. Sur ce, je te laisse, je retourne me coucher...!

*

You May Also Like

5 commentaires

  1. ah la chance ces gros oeufs de la ferme !!!

    RépondreSupprimer
  2. peu bloqué....et oui je connais j'ai de gros gros passage à vide aussi et puis ca revient. je ne connais pas le postcrosse ?

    RépondreSupprimer
  3. Moi, c'est l'inverse : j'ai beaucoup blogué (pour moi surtout, je retrouve le temps et l'énergie) mais peu lu. Je devrais demander au boulot des congés rien que pour ça... ;)

    RépondreSupprimer
  4. Ohhh les supers bon oeufs de la ferme ! repose toi ma coupine !moi aussi j ai un passage a vide en ce moment !mais j'attend le retour du soleil, comme chaque année, moi et l hiver ca fait mille ...

    RépondreSupprimer
  5. Tu me manques quand même tu sais :)
    J'espère que ce n'est pas la grippe car ton cher et tendre va devoir jouer les garde-malade
    de gros baisers
    prends soin detoi

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?