Le Pin au Haras - Le Haras du Pin

by - jeudi, mars 19, 2015

C'est jeudi, c'est Normandie #6

La Normandie du Bas est une terre de cheval, je t'en ai parlé à plusieurs reprises, notamment le jour où j'ai gagné aux courses. Des haras, tu en trouves à foison sur tout le territoire de la région, beaucoup en Pays d'Auge mais aussi dans l'Orne. L'Orne qui justement abrite celui dont je veux te parler aujourd'hui, le plus prestigieux de tous, le Haras du Pin.
Surnommé le Versailles du cheval, il est le plus ancien des haras nationaux, aujourd'hui regroupés sous l'appellation IFCE (Institut Français de Cheval et de l'Équitation) dont la vocation est la promotion durable de la filière équine. Il a été voulu par Louis XIV et les premiers chevaux y ont été installés en 1717. L'ensemble du site est aujourd'hui classé aux Monuments Historiques.

Nous avons profité de la promesse d'un samedi ensoleillé pour aller visiter une partie de ce superbe domaine s'étendant sur plus de 1.000 hectares.



Passée la grille majestueuse, on se retrouve dans la cour Colbert, un superbe espace en forme, ça ne s'invente pas, de fer à cheval. À notre gauche, l'Écurie N°1 qui abrite un parcours-découverte invitant à mieux connaître l'univers du cheval et le Haras en lui-même.



Face à nous, le majestueux château du Pin, occupé par le logement de fonction du directeur du site, une directrice en l'occurrence actuellement. Ce château surplombe des jardins à la française en terrasse qui ont été conçus par un élève de Le Nôtre. Tout en contrebas se trouve un immense espace qui a accueilli les épreuves du concours complet des derniers Jeux Équestres Mondiaux. La vue est magique !




Nous avons ensuite pénétré dans l'Écurie N°2, la fameuse écurie au chat !
*** À ce stade, je préfère te prévenir, j'ai mis en place ce jour-là un formidable moyen pour mémoriser les noms des chevaux, tellement formidable que j'ai été incapable de m'y retrouver dans mes notes. J'ai donc fait travailler ma mémoire, crois-moi, on n'est pas à l'abri d'une erreur. ***


Safir du Caroi, trait percheron

Premier contact avec les chevaux. Plus que des chevaux, des étalons d'exceptions. Ils sont en tout une trentaine au Haras et représentent une dizaine de races. Des animaux impressionnants, certains affichant même des performances en terme de gain aux courses qui laissent songeur.
Pour la petite histoire, certaines saillies se négocient jusqu'à plusieurs milliers d'euros, et les listes d'attente sont tellement longues qu'on procède à des tirages au sort pour désigner les heureuses bénéficiaires de leur semence.


Pim Quick, trotteur français



Petit détour ensuite par la sellerie, une toute petite salle très cosy sur les murs de laquelle sont accrochés des dizaines et des dizaines de licols, de brides, de filets, de mors, de rênes, d'œillères siglées du H emblème du Haras. Un squelette de cheval et quelques selles remarquables achèvent de lui donner un petit air de cabinet de curiosités, le tout dans une bonne odeur de cuir.
Moi qui suis une inconditionnelle des beaux métiers manuels, particulièrement fascinée par celui de sellier-bourrelier, je me dis qu'on est, là encore, dans l'exception. Et j'aurais pu y rester des heures.





La visite se poursuit par le garage. Il abrite quelques belles voitures hippomobiles dont trois peintes aux couleurs emblématiques du Haras, bleu sombre et rouge. Oui, tu as bien lu bleu sombre. Cette couleur que tu prends pour du noir depuis des années est en fait du bleu. Un bleu dont le secret est bien gardé, tout au plus te dira-t-on qu'il résulte d'un mélange de trois volumes de noir avec un de bleu.



Ces lieux respirent l'histoire, la grandeur et la paix. À l'image de cette magnifique perspective boisée qui s'étend sous nos yeux. Juste derrière la grosse chaîne blanche repose le seul cheval enterré sur le domaine, Furioso, un étalon à la descendance exceptionnelle mort en 1967, les Haras ont obtenu une dérogation pour le faire, la législation étant très stricte sur le sujet. D'ailleurs, quand je dis "repose", ce n'est pas tout à fait juste puisqu'il a été enterré debout. Quoi qu'il en soit, on ne pouvait imaginer dernière demeure plus parfaite pour lui.



Titeuf Cauvellière, trait percheron

Une dernière série de photos dans les écuries, pour nous émerveiller encore un peu devant la beauté et la puissance de ces magnifiques animaux. Un dernier regard à ces jolis toits couronnés de girouettes en forme de cheval. Un dernier tour du parc et nous sommes repassée sous la jolie grille à tête de cheval dorée. Enchantés de cette belle découverte que nous venions de faire. Comme quoi, il n'est pas toujours besoin de partir très loin pour passer de très beaux moments !



*
Le Haras national du Pin
61310 LE PIN AU HARAS
Tél : 02 33 36 68 68

You May Also Like

8 commentaires

  1. J'ai découvert le Haras à l'occasion d'une journée portes ouvertes, une surprise pour l'Ado qui est une cavalière passionnée. L'endroit est magnifique et apaisant, j'ai beaucoup aimé. Les chevaux sont impressionnants, tellement beaux et majestueux. Ce jour là, nous avons eu la chance, en plus de la visite du site, d'assister à une démonstration de chasse à courre (je déteste la chasse, mais c'était vraiment intéressant, surtout d'un point de vue historique) et à une compétition de saut d'obstacle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, pour une passionnée d'équitation, ce lieu doit avoir tout du paradis, elle a dû adorer !!!
      Ce que l'on a vraiment apprécié, c'est qu'il y en a pour tous les goûts. Les enfants, les adultes, mordus d'équitation ou non, tout le monde y trouve son compte.

      *

      Supprimer
  2. Superbe endroit! Cela me plairait beaucoup de le visiter, j'aime ce genre de lieu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un incontournable, oui !
      L'été, ils organisent des animations exceptionnelles, Les Jeudis du Pin. Présentation des étalons, défilés d'attelages, numéros de voltige... C'est un rendez-vous hyper couru, tu trouveras le détail par là -> http://www.haras-national-du-pin.com/des-animations-exceptionnelles/les-jeudis-du-pin.html

      *

      Supprimer
  3. un très beau site et de belles bêtes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as l'occasion d'y venir, n'hésite pas !
      Et les étalons sont réellement très impressionnants.

      *

      Supprimer
  4. Cette endroit est hors du temps et somptueux !! Waou !
    Tout comme toi, je trouve la sellerie est à tomber !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et l'odeur y est incroyable, quel dommage qu'on ne puisse la capturer pour la partager ! ;-)

      *

      Supprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?