Le pré-repas de Noël

by - lundi, décembre 21, 2015


Je l'ai rapidement évoqué à la fin de mon billet d'hier, nous avons eu une nouvelle idée avec MariChéri : le pré-repas de Noël, en amoureux.
Un truc qui nous a pris comme une envie de p*sser, comme dirait l'autre. Rien de bien extraordinaire mais juste un petit plaisir comme ça. En préparant la liste des courses vendredi, et comme nous savions que nous n'étions que tous les deux ce week-end, mon Petit C. a eu l'idée d'acheter une petite pintade. Pour finir, point de pintade en magasin, il s'est rabattu sur un rôti de dinde farci à la forestière. Un passage chez le boulanger plus tard, tout était prêt pour que nous nous régalions. Et ça a été le cas. Ce chouette repas a largement contribué à la qualité de notre dimanche.

Sinon, concrètement et à seulement quelques jours du grand jour, nous ne savons toujours pas précisément ce qui se trouvera dans notre assiette. Le seule certitude, c'est qu'il y aura plusieurs repas. Au moins deux.
Au menu du premier, il y aura du cuissot de sanglier et aussi la terrine de foie gras de Belle-Maman, qui sauve mon Noël chaque année depuis que mon père a décidé que "plutôt mourir que manger le foie d'un animal torturé". Comme j'ai entendu Mademoiselle A. parler d'un insert et de coulis, je crois donc qu'il y a aussi de la bûche homemade dans l'air. Je n'en sais pas plus pour l'instant et je n'ai pas réellement l'impression que MariChéri soit plus au fait que moi...
Quant au second, là, c'est mystère et boule de gomme. Des huîtres probablement, parce qu'un Noël sans huîtres chez mes parents, je n'ai pas vu ça en quarante-quatre ans. Et du poisson j'espère. Le dessert, je pense que tu le sais maintenant vu le nombre de fois où j'ai eu l'occasion de m'en plaindre, c'est nous qui le préparons. Ce sera une pavlova aux fruits exotiques, et si je pouvais m'en régaler sans avoir mis les doigts dedans avant, je reconnais que ça m'arrangerait bien !

Quant au jour de l'an, je ne t'en parle même pas... J'ai un mal fou à me dire qu'il va encore falloir passer à table. Surtout que le lendemain, nous sommes conviés aux quatre-vingts ans de ma tante galloise à une excellente et originale table parisienne.

En résumé, voilà, on y est, le marathon de la bouffe est lancé...!

*** Pour Alice, la reine de la truffe, et Zaza, qui va manger le sapin. Je leur souhaite, ainsi qu'à toutes les fidèles de leur rendez-vous du lundi, de jolies fêtes entourées de celles et ceux qu'elles aiment. ♥︎ ***

*** Et oui, mon pâtissier met des fraises sur ses saint-Honoré en plein mois de décembre, ça me hérisse mais la crème est tellement bonne que je ne songe ni à râler, ni même surtout à m'en priver !!! ***

*

You May Also Like

6 commentaires

  1. Miam ! Ha oui en effet, ce qui vous attend s'apparente à un marathon gourmand !
    Ici ce sera nettement plus raisonnable, d'ailleurs je ne pense même pas que nous allons fêter le 31, l'Epoux commence le 1 à 6 h !

    RépondreSupprimer
  2. Je prépare Noël, pour le 31 on verra plus tard !
    Je te souhaite de bonnes fêtes, de belles surprises et régale toi ;)

    RépondreSupprimer
  3. Pour nous pas de marathon cette année et franchement, je ne m'en plains pas! Cela ne nous empêchera pas de nous faire un bon petit repas dans tous les cas.... ;)

    RépondreSupprimer
  4. Quel bonne idée ce pré-Noël !!!

    RépondreSupprimer
  5. coucou, oh oui, c'est une excellente idée ce pré repas en amoureux ;))
    moi je ferais le 24 au soir en tête à tête avec mon fils, l'aine de 20 ans, raclette il veut, alors raclette il aura ;)) et le vrai repas chez ma mère le lendemain avec chapon aux pommes flambées au calvados ;)) pour nos origines normandes ;)) hi hi de gros gros bisous et si tu as le droit bicarbonate de soude avant le marathon pour l'estomac ;)) de gros bisous

    RépondreSupprimer
  6. les fraises en plastique, ça existe :)
    je te souhaite de passer de bonnes fêtes Anne-Laure, bien entourée par ta famille et tes félins

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?