Mes coups de cœur de la semaine #4

by - dimanche, décembre 20, 2015

Une rubrique qu'il serait bon de rebaptiser, au mieux, "Mes coups de cœur de la quinzaine", tant je fais montre d'assiduité en ces pages ces derniers temps...!
Pas très efficace sur le net, dans la vraie vie non plus, remarque mais je me soigne. Dans tous les sens du terme. Et j'ai même réussi à me faire plaisir, à vibrer, à rire, à avoir quelques envies. La preuve.

***


Le retour de Jours de Fêtes au Grand-Palais.
Je suis une inconditionnelle des ambiances de fête foraine et je dois reconnaître que l'idée de faire un tour de grande-roue ou de manger de la barbapapa dans un lieu aussi majestueux est vraiment hyper tentante. Je n'aurais hélas ni l'occasion ni les moyens d'aller y faire un tour mais, si tu as l'occasion de passer par Paris ces jours prochains, n'hésite pas à t'offrir cette expérience pour le moins originale. Tu as jusqu'au 3 janvier pour ce faire.

***


Les Comedy Wildlife Photography Awards qui, comme leur nom l'indique si tu n'es pas anglophone, récompensent les meilleures photos de vie sauvage mais sur un plan comique.
Un soupçon d'anthropomorphisme pour ce qui est des titres des clichés mais ça n'empêche en rien le palmarès 2015 d'être à tomber !

***

 

Les très jolies illustrations de Pascal Campion.
Je les ai découvertes au détour d'une après-midi d'errance sur le net, je suis instantanément tombée sous le charme.

***


Humans of Caen, un superbe projet initié par trois étudiantes caennaises, Lisa, Marianne et Marie.
"Dépasser les frontières du virtuel et (...) renouer le contact humain", c'est le très joli credo de cette initiative et le résultat est à la fois émouvant et passionnant. À suivre aussi sur Facebook et Instagram. Et je lui souhaite une très longue vie.

***


Corduroy, le plus vieux chat du monde, vingt-six ans depuis le 1er août dernier.
Tu t'en doutes, je ne rêve que d'une chose : voir une de mes félines battre un jour le record ! :p

***


L'excellente nouvelle concernant le Jardin des Serres d'Auteuil.
Les travaux ont été suspendus, espérons que la suite des évènements ira dans le sens des défenseurs de ce lieu magnifique et chargé d'histoire. Si tout ceci te paraît obscur, tu pourras en apprendre plus par là.

***

Deux publicités de Noël qui m'ont beaucoup émue pour l'une, et énormément fait rire pour l'autre.
Je te les livre dans cet ordre là, histoire que tu ne restes pas l'œil mouillé jusqu'à la fin de ce billet. Il y a vraiment des publicitaires qui ont du talent.




***

Et aussi...

La bonne idée que j'ai eue de sortir un oreiller et de l'installer sur l'accoudoir du canapé, le gauche, celui qui est tout près du radiateur. La Miniature adore et passe des heures à s'y prélasser, même si, du fait des températures ultra-clémentes, le chauffage n'est allumé que pendant une petite heure tard le soir.

Les photos de ma sœur et de mon niéçou que MariChéri m'envoie quand il est en déplacement à Paris et qu'il a la chance de les croiser. Elles sont les plus grands amours de ma vie et ça me fait toujours chaud au cœur de les voir, même quand c'est juste sur l'écran de mon portable.

Le gros cadeau qu'Il m'a rapporté de chez mes parents. En échange de la promesse que je ne l'ouvrirai que le 24 au soir, avant de passer à table. Bon, je t'avoue, concrètement, je sais ce qu'il contient, enfin, disons que j'en suis certaine à 99,99%, mais j'ai quand même une hâte de dingue de pouvoir enfin le déballer !

Ma victoire sur le rhume. Mis hors circuit en moins de deux et sans que cela ne m'énerve... C'est assez rare pour mériter d'être signalé. ;-)

Manger des carottes et me régaler. Tu me diras, ça rend aimable, ça ne pouvait donc pas me faire de mal. Même si, en la matière, je reste convaincue qu'une assiette ne pourrait pas grand chose pour moi... Toujours est-il qu'après avoir fait cramer une première fois la poêlée d'oignons préalable à cette recette, je ne me suis pas découragée et me suis remise à l'ouvrage : oignons, carottes, fond de veau, et hop, le bonheur est dans l'assiette. Je ne désespère pas de parvenir un jour à ne plus manger des féculents que très occasionnellement.

Trouver des prétextes à la c*n pour justifier le déraisonnable. Meilleur exemple cette semaine : préparer une tartiflette parce que, je m'auto-cite, "j'ai envie de faire plaisir à ta fille, quand même, c'est dur, les partiels, elle bosse beaucoup, je suis sûre que ça lui ferait du bien". Bien évidemment, Il voit clair dans mon jeu mais comme c'est un amour, Il me laisse croire que j'ai réussi à l'entourlouper. ♥︎

La capacité de persuasion de mes bibliothécaires. Elles viennent de monter un club de lecteurs de polars, veulent vraiment que je les rejoigne même si les horaires de réunion ne me conviennent pas et m'ont mandatée pour faire turbiner mon cerveau afin de trouver un nom à ce comité de lecture, toutes les propositions qu'elles ont reçues jusque là étant bof-bof selon leurs dires. Je suis à deux doigts de céder. Bon OK, dans ma tête, j'ai déjà cédé !

Le brunch d'hier matin. Après une grasse matinée sinon méritée du moins nécessaire, nous étions tous les deux KO. Alors nous avons dégainé les gros œufs de ferme pondus de la veille, le fromage, le pain frais et les fruits... Mademoiselle A. est arrivée sur ces entrefaits, après une nuit passée à faire la fiesta en boîte et, il faut bien le reconnaître, pas vraiment les yeux en face des trous. Un chouette moment de partage et de rigolade. Euh... D'amour aussi, c'est important l'amour, à l'heure du brunch...!

Le dimanche paresseux qui vient de s'écouler. À deux, en amoureux, dans le calme et à notre rythme. Carrément déconnectés de l'ambiance de Noël excepté le temps du repas puisque nous avons inauguré un nouveau rituel plaisir : le pré-repas de fête. Et c'était bien sympa.
De quoi nous rebooster à l'aube de cette dernière ligne droite qui s'annonce, malgré tout, bien garnie. Pas certaine de repasser par ici au cours des jours qui viennent, j'y dépose d'ores et déjà les plus douces pensées à votre attention. Profitez des vôtres, aimez, riez, kiffez. Passez de jolies fêtes !

*

You May Also Like

4 commentaires

  1. ça donne le sourire tous ces bons moments et ces belles choses :) mention particulière aux bibliothécaires (je vais motiver mes troupes avant Noël ^^) bisous

    RépondreSupprimer
  2. chouette le comité de lecture !
    je suis fan de Humans of Toulouse !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé les deux vidéos, la première pour le grand-père spécialement, il faut profiter des gens quand ils sont vivants, car ce n'est pas après la mort qu'on pourra les prendre dans nos bras et leur parler. Je suis comme toi, en mode pas trop courageuse, mais c'est fou que même si on prend la bonne résolution d'en faire le moins possible, la réalité nous rattrape. Bonne préparation des fêtes,qui, je suis sûre, sera gourmande chez toi !

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?