P2N17, ce qui nous attend...

by - vendredi, mars 17, 2017


Papillons de Nuit, c'est mon festival chouchou en Normandie. Pour son côté sans chichis, bonne franquette et mélange des genres. Entre autres. Nous y avons passé un excellent moment l'an dernier.
Le line-up de l'édition 2017 vient tout juste d'être révélé. On y retrouve précisément ce qui fait que j'aime particulièrement ce rendez-vous : des styles musicaux très différents, des grands rendez-vous populaires et pour toute la famille, des artistes indés comme on les aime, de l'électro topissime, le retour du reggae... je pourrais prolonger cette liste quasiment à l'infini. J'y reviendrai dans les détails un peu plus loin.

Petit changement cette année, c'est au tout début du mois de juin que nous nous retrouverons pour P2N. Les 2, 3 et 4 précisément. Ça tombe plutôt bien, nous aurons le lundi de pentecôte pour nous remettre...!
Ensuite, ne t'aura certainement pas échappé le côté résolument psychédélique des affiches. Et pour cause. On fête cet été le 50ème anniversaire du Monterey Pop Festival, et par conséquent du Summer of Love dont il a marqué le début, une période dont tu sais qu'elle m'est chère si tu me connais.
Le festival de Monterey, c'est un peu le père de tous les festivals. Une filiation que revendique sans ambiguïté l'organisation des Papillons.

La programmation de cette édition 2017 a été dévoilée la semaine dernière et crois-moi, on va encore passer de bien bons moments à Saint-Laurent-de-Cuves cette année !


Je te propose de faire un très rapide tour d'horizon en partageant avec toi les groupes et artistes que j'ai très envie de découvrir sur scène. Avec du clip dedans, parce que la bla-bla, hein, ça va bien deux secondes...!

Je ne te parlerai ni de Jain, ni de Renaud, ni de Vianney. Non pas qu'ils ne m'intéressent pas, bien au contraire, mais je pense que leur présence parmi la programmation n'est plus un secret pour personne.

En revanche, en bonne native des années 70 qui n'aime rien tant que le bon son rock, je ne peux pas ne pas te rappeler que Matmatah s'est  à nouveau réuni et qu'après huit ans de silence, on va pouvoir à nouveau savourer leurs guitares et leurs textes. Un chouette clin d'œil ou une façon de boucler la boucle, puisqu'ils étaient de la première édition des Paps.

Matmatah


***

Ensuite, deux groupes que j'écoute très régulièrement et que je suis ravie de pouvoir enfin découvrir sur scène.
Tout d'abord, La Femme, une formation tout ce qu'il y a de plus inclassable. Leurs mélodies ne ressemblent à aucunes autres, leurs textes sont complètement barrés. Moi qui exècre le principe des cases dans lesquelles on veut systématiquement nous enfermer, tu penses bien que ça me parle.

La Femme ©JonathanWitt


***

Et puis, The Kills. Le duo britannico-étasunien résolument rock, tels Bonnie & Clyde, n'est pas sans rappeler les regrettés White Stripes. À voir absolument sur scène paraît-il tant leurs prestations, souvent qualifiées d'animales, laissent un souvenir marquant.

The Kills ©KennethCappello



***

Thomas Azier, une petite pépite néerlandaise qui propose une synthpop des plus prometteuses. Pour te dire, il a collaboré à l'excellent Racine Carrée de Stromae, si ça, ce n'est pas un signe !

Thomas Azier ©PaulRousteau



***

Mon énorme-gros coup de cœur de cette programmation 2017, et oui, je suis comme ça, chaque année il m'en faut un : The Liminanas. Quelle découverte !
Le couple est originaire de Perpignan et a percé de l'autre côté de l'Atlantique avant d'être enfin reconnu chez nous. Leur rock psyché, entre garage et pop, fleure bon les années 60. C'est vraiment très très bon !!!

The Liminanas ©LaurentBruguerolle



***

Le collectif londonien The Skints et son reggae multi-culturel. Pas vraiment le style musical que j'écoute mais là, je dois avouer que je suis sous le charme. Tout ce que j'ai pu écouter d'eux m'a plu.

The Skints


***

Aloha Orchestra qui, contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, ne nous vient pas d'Hawaï mais du Havre, remarque, à trois lettres près, on y était !
Une électro-pop pleine de soleil qui donne envie de bouger son popotin.

Aloha Orchestra


***

Les excellents Caennais de Shake the Ronin. Une pop-rock-électro chiadée à découvrir absolument.

Shake The Ronin


***

Bien évidemment, cette sélection se veut non exhaustive, et ne reflète que mes goûts/envies du moment. J'aurais tout aussi bien pu te citer les beaux récits mélancoliques d'Intérieur Nuit, la pop atmosphérique de Teejay, les mixtures expérimentales de Las Aves , le rock musclé des graous écossais de The Temperance Mouvement ou encore le funk à moustaches signé Deluxe.
N'hésite surtout pas à te rendre sur le site du festival afin de découvrir la totalité des 38 groupes ou chanteurs qui composent pour l'heure le line-up de cette 17ème édition, quelques autres étant appelés à les rejoindre par la suite. Les pages Programmation sont super bien faites avec bio, clip, extraits et liens vers les sites des artistes. Une mise en appétit parfaite !

Alors, on se voit là-bas...?

Festival Papillons de Nuit #17
2, 3 et 4 juin 2017
Saint-Laurent-de-Cuves (50)

Billetterie :
Billets journaliers à partir de 38€
Forfaits 2 jours : 71€
Forfaits 3 jours : 97€
Et dans les points de vente habituels.
Tarifs hors frais de location.
Accès au camping offert avec tous les billets.

*

You May Also Like

0 commentaires

Et si tu me laissais un petit mot...?