La Pavlova, le retour !

by - mercredi, avril 12, 2017


À vrai dire, avec le recul, ce week-end, quand je t'ai parlé de mon addiction à la pavlova, je ne me suis pas trouvée hyper hyper sympa... Je suis là, à te mettre une photo d'une gourmandise par croyable sous les yeux et rien... Nothing... Nada... Je ne te propose même pas de te passer la recette de MariChéri.

Bon, je t'aurais volontiers fait goûter, mais tu t'en doutes, y'en avait plus.

Comme les erreurs, c'est fait pour être réparé, je reviens aujourd'hui avec une autre photo de pavlova, qui date des sept ans de ma nièce si je ne me trompe pas, soit d'août 2015, donc pas du tout réalisée avec des fruits de saison. Tu vas voir, c'est un truc un peu lourd sur lequel j'ai tendance à quelque peu insister. Cela dit, je n'allais quand même pas te resservir celle de dimanche. Quoique...! 😜


L'important, dans l'histoire, c'est que je reviens surtout avec la recette.
Une recette qui peut avoir l'air impressionnante, comme ça, mais dis-toi bien que si j'y arrive, alors il n'y a aucune raison que toi, tu n'y arrives pas.
Allez, c'est parti !

Ingrédients :
(pour 6 gourmands)

Pour la meringue :
5 blancs d'œufs
200 g de sucre
1 cuillerée à café de vinaigre blanc
1 cuillerée à soupe de maïzena
Pour la chantilly :
250 ml de crème liquide entière
20 g de sucre vanillé
Pour la garniture :
ce que tu veux en fait : des fruits de saison, des copeaux de chocolat, du caramel liquide etc etc...

Préchauffer ton four à 110°C (un petit thermostat 4).
Monter les blancs en neige avec le vinaigre.
Quand ils commencent à monter, ajouter la maïzena, puis le sucre, petit à petit.
Tu dois obtenir une texture très brillante qui forme un bec d'oiseau quand tu retires le fouet.
Disposer les blancs en neige sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, en prenant bien soin de former un creux au centre pour dresser le dessert facilement par la suite.
Mettre au four pour 1 heure 20. Au terme de la cuisson, entrouvrir la porte du four et y laisser la meringue refroidir toute la nuit.

Monter la crème liquide en chantilly avec le sucre vanillé.
En garnir le centre de la meringue.
Disposer dessus les fruits préalablement soigneusement lavés et coupés en morceaux.

Servir sans tarder.


Notes pour toi-même :

➜ La meringue doit être préparée la veille, elle doit impérativement passer la nuit dans le four.
➜ Concernant le montage de ta meringue, tu as toute liberté. Ronde, carrée, ovale, l'essentiel, c'est que sa forme soit adaptée à ton plat de service. Sur un plan technique, à la poche à douille si tu maîtrises l'ustensile, c'est-à-dire pas comme moi. Sinon, à la spatule, ça fonctionne très bien aussi. L'important est que tu veilles bien à lui donner une forme "en nid" pour qu'elle puisse accueillir la chantilly sans déborder.
➜ Pour réussir ta crème chantilly, je te conseille de placer le bol dans lequel tu vas la monter ainsi que ton ou tes fouets au congélateur quelques heures avant de la préparer.
➜ La chantilly et le montage du dessert se font vraiment à la dernière minute. Après que tu aies mangé le fromage, quoi, pendant que tes invités terminent leur assiette de fromage, quand tu veux mais il faut vraiment que ce soit fait et servi dans la foulée. Dis-toi que ça n'en sera que meilleur.
➜ Quant aux fruits, c'est "de saison", hein ! Ça tombe sous le sens, je l'ai spécifié dans la liste d'ingrédients. Je sais que ce n'est pas toujours facile de faire local, mais faisons au moins en sorte d'acheter des fruits français.

Sur ce, je te laisse, régale-toi...!
Et si tu te lances, n'hésite pas, viens me le dire, voire me montrer.

*

You May Also Like

1 commentaires

  1. Moi non plus je ne sais pas si je dois te remercier ;) Quel beau dessert que je ne connaissais pas. Tu sais quoi je relève la recette et je la tenterai un de ces 4. Je viens te lire mais je ne commente pas assez souvent !!!! A très vite. Bises et bon week end de Pâques

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?