Les Bons Plans des Poissons Normands

by - mercredi, novembre 15, 2017


La consommation de poisson en France

J'ai découvert récemment un chiffre qui m'a affolée : 70% des poissons que nous consommons sont importés. Presqu'incroyable quand on sait que nos côtes regorgent d'espèces consommables en tous genres.

Et que dire du trio en tête des ventes, qui cumule à lui seul tous les reproches imaginables en la matière...?
Le saumon est très majoritairement importé et pas toujours élevé dans des conditions optimales, les crevettes rose viennent du bout du monde et le cabillaud, on sait pertinemment que la ressource est en péril, faisant de lui une espèce emblématique de la surpêche.

Ici, en Normandie, nous sommes la deuxième région française de pêche maritime. Il était donc tout naturel qu'on apporte des solutions à cet état de fait. Et ces solutions, elles nous viennent de Normandie Fraîcheur Mer.


Normandie Fraîcheur Mer, pour garantir une pêche responsable et de qualité

Créé en 1998, NFM est un groupement de professionnels normands de la pêche. Tous les niveaux de la filière sont représentés, des marins-pêcheurs, aux criées, en passant par les mareyeurs. Leur but : promouvoir les espèces locales tout en préservant les réserves, informer le consommateur sur l'origine et la qualité des produits.

Pour cela des cahiers des charges ont été mis en place (ils sont régulièrement actualisés) ainsi que des contrôles drastiques garantissant le niveau de qualité supérieure de la pêche normande.


Les Bons Plans des poissons normands

Normandie Fraîcheur Mer a identifié une grosse quinzaine d'espèces qui sont à la fois abondantes en mer, particulièrement sur nos côtes, et par conséquent peu onéreuses, faciles à cuisiner et délicieuses à manger. Des espèces dont certaines ont parfois été oubliées au fil du temps et qui bénéficient aujourd'hui des progrès faits notamment en matière de pratiques de pêche ou de techniques de conservation.

Parmi celles-ci, je pourrais par exemple citer :
- la limande, le merlan ou le carrelet que je mangeais chez mes grands-parents il y a X années,
- le chinchard, qui était beaucoup consommé dans leur Pas-de-Calais natal,
- le maquereau, définitivement bien meilleur frais qu'en boîte,
- le tacaud, dont on trouve la chair délicate à la carte des plus grands chefs,
- les grondins rouge ou perlon, aussi bons grillés en filets que cuits entiers au four,
- la dorade grise, facile à cuisiner (et à manger) entière et parfaite dans des préparations crues comme tartares ou sushis,
- la raie, que je mange avec plaisir aussi bien froide en salade que chaude,
- la roussette, qui n'a absolument rien à voir avec ce qui pouvait nous être servi à la cantine quand nous étions petits...


Et si tu venais les découvrir et les goûter à Caen ce week-end...?

À l'occasion de Novembre Gourmand, Normandie Fraîcheur Mer propose samedi et dimanche prochains des démonstrations dans le cadre de Croqu'Gourmand place Saint-Sauveur. Elles te permettront de te familiariser avec ces poissons, de repartir avec des idées pour les cuisiner, et même de les goûter. Elles seront animées par des blogueuses culinaires et/ou tout simplement gourmandes dont ma pomme.
Je te livrerai la recette d'un parmentier de roussette que nous avons bidouillée dans notre cuisine dimanche après-midi avec MariChéri. Qui, selon toute vraisemblance, jouera les Micheline avec sa Maïté de femme samedi en fin de matinée.

Mais ce n'est pas tout : les chefs locaux se sont aussi prêtés au jeu et bon nombre de Bouchées Normandes feront la part belle à ces poissons méconnus. Pour rappel, les Bouchées Normandes t'offriront de découvrir le meilleur de la gastronomie et des produits normands pour la modique somme de 2€.

Tu trouveras plus de détails sur la page FB de NFM. Et moi, j'espère qu'on se verra là-bas

*



You May Also Like

1 commentaires

  1. Quand j'habtais Honfleur je me régalais, outre de crevettes grises et de St Jacques, de bonnes soles normandes à déguster au beurre ou à la crème.

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?