Jolie cueillette

Projet 101/1.001, objectif #30 : ramasser des mûres.

Un billet pas véritablement de saison, mais me pencher sur mon projet la semaine dernière m'a permis de réaliser que j'avais atteint certains objectifs sans même prendre la peine de venir le dire ici... Et quand je parle d'objectifs atteints, pour certains, c'est bien au-delà de mes espérances, le ramassage de mûres en est le parfait exemple.

La cueillette de la photo date d'un peu plus d'un an. Une chouette après-midi passée avec mon Amoureux dans la campagne normande, au sud de Caen, à cueillir ces petits fruits le long d'une route déserte, avec deux troupeaux de vaches pour seuls témoins. Un moment parfait, exactement comme je les aime : Lui, moi, la nature, des animaux, quelques rayons de soleil, beaucoup de photos et une jolie balade derrière ça.
De retour à la maison, avec notre belle récolte, je me suis demandé ce que j'allais en faire. Réflexions que j'ai évité de faire durer trop longtemps, sous peine que ça me laisse le temps de les grignoter une par une jusqu'à la dernière. Bien sûr, nous avons cédé à cette tentation, et aussi à celle d'en plonger quelques unes dans nos yaourts maison. Mais je me suis finalement lancée dans un genre de face nord pour moi : la confiture.

Je te passe les détails, comme par exemple ma benoîte assurance héritée d'un moment passé à admirer Francis Miot confiturer avec talent, tout m'avait alors paru si simple. J'ai même cru jusqu'au dernier moment qu'en refroidissant, la substance très liquide qui se trouvait dans ma casserole finirait par devenir gelée... Penses-tu...! Mais peu importe, même liquide, c'était délicieux. On a d'ailleurs terminé le dernier pot il n'y a pas si longtemps.

Et si, cette année, nous ne sommes pas retournés au même endroit, nous avons quand même pu cueillir des mûres à chaque fois que nous sommes allée en week-end chez mes parents. Les ronces ont envahi toute une partie du jardin de ma tante et ont commencé à donner des fruits très tôt dans l'été. Bien sûr, celle qui en a le plus profité, c'est Lilly, mais on a réussi à la convaincre de nous en laisser quelques unes !

Un plaisir simple que j'avais à cœur de connaître.

*

CONVERSATION

3 commentaires:

  1. Je n'ai pas pu y aller cette année et tu sais quoi? Ça m'a manqué !

    RépondreSupprimer
  2. j'aimais beaucoup faire des confitures..;
    bises

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?

Back
to top