Dans le jardin de mes parents

by - vendredi, août 21, 2015

Le jardin de mes parents est un véritable havre de paix. À moins de quinze kilomètres du centre de Paris à vol d'oiseau, c'est non pas inespéré, mais tout du moins un réel privilège. Et je mesure la chance qui a été la mienne de grandir dans cet environnement paisible et vert.
Alors, pour le plaisir des yeux, et parce qu'on nous promet depuis le début de la semaine des journées ensoleillées sur la Normandie qui semblent ne jamais vouloir venir, je me suis dit qu'aller y passer un moment aujourd'hui serait absolument parfait.

Dans le jardin de mes parents, il y a bien sûr des roses. De ces variétés anglaises extraordinairement parfumées dont je t'ai parlé lundi, mais pas que. Moi, je pourrais passer des heures à les observer, à les photographier. En boutons, épanouies, sous le soleil ou juste après la pluie, je les trouve magnifiques, toujours. Un bonheur qu'il me plaît de partager.















J'aime tout particulièrement cette dernière rose, elle est chère à mon cœur et constater qu'elle refleurit année après année me met toujours en joie. Elle se trouve sur un rosier qui a été acheté par ma grand-mère paternelle comme étant une variété naine. Or, plus de quarante ans plus tard, le rosier en question mesure pas loin de trois mètres de haut, je ne m'en souviens d'ailleurs pas autrement.

Mais il n'y a bien évidemment pas que des roses. On y trouve aussi des hortensias, des ipomées, un buddleia, des agapanthes, des pavots, des nigelles, du muguet, de la glycine, une bignone, des plantes grasses... Des tournesols aussi, une nouveauté de cette année.
Des bassins pour les oiseaux, des chats qui, parfois, courent après les oiseaux, le tout sous les avions atterrissant ou décollant de Roissy, le bruit, il ne nous a jamais gênés, ou alors on y est tellement habitué qu'on ne le remarque même plus.
Un grand auvent sous lequel il fait bon vivre et où les soirées s'étirent bien au-delà du coucher du soleil. Des chaises longues dans lesquelles siester, une petite table sur laquelle Maman nous installe notre petit-déjeuner, le prendre au son du chant des merles est un véritable bonheur.









Un jardin dans lequel j'ai encore passé de merveilleux moments cet été, et ce n'est probablement pas terminé. Un jardin comme il en existe probablement des milliers en France. Mais le plus merveilleux de tous puisque c'est le mien.

*

You May Also Like

5 commentaires

  1. Bon , 3ème essai .... Désolée si tu as les deux premiers ....
    Je crois reconnaître Jude the obscure , la belle rose jaune en forme de globe et au parfum citronné !!
    Bonnes vacances à tous les deux !

    RépondreSupprimer
  2. de belles roses et le reste est bien joli aussi

    RépondreSupprimer
  3. Rien qu'à regarder tes photos, j'ai l'impression de sentir leur parfum...

    RépondreSupprimer
  4. Qu'il me plait le jardin de tes parents!!!
    et je te remercie beaucoup pour la carte retrouvée ce matin a mon retour ...
    venir te voir me plairait beaucoup mais il me faut que Nathy soit libre....je ne conduis pas et lhomme ....ben il est trop vite perturbé pour aller dans un lieu nouveau , m'agace et je ne veux pas cacher tout le plaisir d'une rencontre
    bises

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?