En septembre, j'ai lu et adoré...

by - mardi, octobre 31, 2017

Je m'étais promis, en publiant mon récap' lecture le 30 du mois dernier, qu'on ne m'y reprendrait plus en terme de retard... Je ne m'imaginais pas être capable de faire pire ce mois-ci... J'ai parfois une fâcheuse tendance à me sous-estimer ! :p

Ce n'est pourtant pas faute d'avoir lu : onze bouquins, qui portent du coup mon total annuel provisoire à 106... Un record sur ces dernières années. Et, comme disait l'autre, ce n'est pas fini !

Un seul énorme coup de cœur, Sugar, dont je te parle juste après. Pour le reste, de bons moments de lecture, pas nécessairement impérissables mais n'est-ce pas aussi ce que l'on demande à un bouquin, de nous permettre de nous évader pendant quelques heures...?!

Voici donc les quatre livres qui ont retenu mon attention en septembre.

***


Hôtel Grand Amour - Sjoerd Kuyper

Un superbe roman jeunesse, à la fois drôle et émouvant.

Vic a 13 ans, le foot pour passion et trois sœurs avec lesquelles il s'entend modérément. Ils ont perdu leur maman et c'est leur père qui les élève, seul, tout en s'occupant de l'hôtel familial, l'Hôtel Grand Amour. Enfin, ça, c'était avant qu'un malaise ne le terrasse et qu'il ne se retrouve à l'hôpital.
Vic et ses sœurs se retrouvent donc à devoir gérer l'établissement comme ils le peuvent, en faisant face à toutes sortes de galères, des plus anodine aux plus préoccupantes.

J'ai passé un délicieux moment en compagnie de cette attachante fratrie pas comme les autres. On passe du rire aux larmes en permanence, les situations sont parfois cocasses, parfois dramatiques. Une ode à la vie de famille et à la solidarité est une jolie pépite à mettre entre toutes les mains, dès 12 ans.

À noter : le roman a été adapté au cinéma aux Pays-Bas cette année, et le film a rencontré un énorme succès. Il me tarde de pouvoir le voir aussi.

***


Le cadavre de Bluegate Fields - Anne Perry

Je l'ai déjà dit par ici, c'est avec un plaisir non dissimulé que j'ai remis le nez dans les enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt.

J'aime tout particulièrement la façon dont ces romans nous permettent de découvrir les us et coutumes de la société victorienne. Dans ce tome, il est question d'homosexualité, de voyeurisme, de calomnie... Tout ce qui pouvait agiter la bonne société londonienne de l'époque.

Une réussite, comme toujours.

***


Le dernier vol du corbeau - Damien Boyd

Premier volet des enquêtes de Nick Dixon, ce court roman prend place dans le milieu de l'escalade, un sport qui interdit la moindre erreur d'inattention. C'est ce qui arrive à Jake Fayter, un ancien partenaire d'escalade de Nick qui perd la vie lors d'une ascension.

Un accident qui laisse Nick perplexe et qui l'amène à enquêter sur l'existence de Jake, remplie de secrets depuis qu'ils se sont perdus de vue.

Un premier roman perfectible à n'en pas douter mais qui a le mérite de tenir le lecteur en haleine du début à la fin. Et de donner envie de retrouver très vite le personnage principal, que j'ai trouvé bien vu et attachant. À quand la suite ?

***


Sugar, ma vie de chat - Serge Baeken

Depuis le temps que tu la pratiques, je pense que tu commences à bien connaître la mémèràchats qui sommeille en moi. Enfin "qui sommeille", c'est façon de parler, hein, parce qu'elle n'est jamais bien loin. Ce dont j'ai plus rarement parlé en ces pages, c'est la passion que j'ai pour les livres ayant, de près ou de loin, rapport avec les chats. Et dans la série, je ne me lasse jamais de découvrir des bandes-dessinées toutes plus attirantes les unes que les autres.

Mon dernier coup de cœur en date, c'est Sugar.

Cet album, véritable biographie féline, celle du chat qui accompagna l'auteur pendant dix-huit ans, est un bijou de justesse et de sensibilité. Une construction originale, un dessin en noir et blanc, peu de mots... C'est tout à la fois très sobre, et imprévisible, rempli de poésie et d'émotion. J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai adoré.

***

Et toi, un livre qui t'a marqué(e) dernièrement...?

*
Le Kuyper et le Boyd ont été reçus en SP numériques, et Sugar a été emprunté à la bibliothèque de Caen.

You May Also Like

0 commentaires

Et si tu me laissais un petit mot...?