Sur le chemin du mieux-être Acte I : le corps


Fin janvier, je t'annonçais ici même un truc dont j'ai encore un peu de mal à le croire, en l'occurrence le fait que je m'étais allégée d'une douzaine de kilos depuis le début du mois d'octobre. Un vrai changement dans ma vie que j'ai jalousement gardé pour moi dans un premier temps. Par superstition peut-être, parce que ça me permettait de mieux rester concentrée sur le but à atteindre en tout cas c'est certain.

Une autre chose dont je suis sûre, c'est que j'en ai eu marre de vivre en traînant une carcasse dont le poids s'écrivait avec trois chiffres, d'en ressentir des effets sur ma santé et, soyons futiles, ça n'a jamais fait de mal à personne, de ne pas pouvoir m'habiller comme je le souhaitais.

Je t'épargnerai l'épisode de la prise de conscience, au beau milieu de nos vacances en Italie, j'en garde encore aujourd'hui un cuisant souvenir. Un peu comme si je m'étais fait décoller la tête par un énorme gorille à dos argenté... Toujours est-il que je ne sais pas si ça a à voir avec une réaction d'orgueil, mais j'ai compris ce jour-là qu'il fallait que les choses changent. Et que j'allais tout mettre en œuvre pour.

Il n'est aucunement question de coller à de quelconques critères que la société juge acceptables, tu sais, les fameux dont on nous fait croire à longueur de temps que, meuh non, on s'en fout, du physique... Non non, moi, tout ce que je souhaite, c'est me sentir mieux dans mon corps, faire la paix avec lui et pour ça, il faut clairement que je cesse de le malmener.

L'opération est en cours. Depuis le début du mois d'octobre déjà. Le chemin est encore très très long mais force est de constater que tout cela porte ses fruits.
D'où l'envie que j'ai eue aujourd'hui de faire un petit point sur les trois aspects les plus importants de ce changement.

***

Revoir intégralement mon alimentation

Sur le papier, c'était super facile. Je partais de tellement loin... Il me fallait juste trouver la méthode qui allait me convenir.
À vrai dire, je n'ai pas eu beaucoup d'hésitations. Je fuis d'instinct tout ce qui contient le terme régime dans son nom. Parce que, dans ma tête, un régime induit des carences, des manques, notamment sur le plan psychologique et ça se finit toujours en gros craquage. Les régimes, c'est la porte ouverte au poids qui joue au yoyo et ma balance ne veut plus avoir à supporter ça.

C'est donc Weight Watchers qui a emporté mon adhésion.

Parce que la notion de rééquilibrage alimentaire me rassure. Par tradition familiale aussi, ma mère étant passée par là dans les années 80. Et parce que, la vache, quand je vois les résultats sur les copines qui se sont lancées elles aussi, je ne peux que me sentir motivée.


Alors ma petite appli et moi-même, on suit notre chemin tranquillement, même si, je ne m'en cache pas, c'est un peu compliqué en ce moment, au beau milieu du cinquième mois. Mais je sais qu'il y aura des jours meilleurs. Et puis, les résultats sont là, alors je ne perds pas tout à fait la motivation.
Certaines habitudes sont aujourd'hui bien ancrées. J'en bave encore un peu du fait du changement de programme à la fin du mois de novembre mais je m'accroche. Je ne peux pas avoir fait tout ce chemin pour rien.

***

Me motiver à me bouger les fesses

Je suis une couleuvre, je ne m'en cache pas. Si je peux m'épargner le moindre effort, je ne rate jamais l'occasion. Enfin, ça, c'était avant. Avant que je ne voie, là encore, les copines se mettre au sport, s'affiner, se sentir bien, allant jusqu'à rayonner de l'intérieur.

Et parfois, une des copines en question a une excellente et généreuse idée : t'offrir dans un livre ses trucs et astuces. Et comme tu n'as rien raté sur IG de sa métamorphose, tu te dis que tu as forcément beaucoup à apprendre d'elle. Oui, Cynthia, aka Maman Bavarde, a écrit un super bouquin qui va certainement en aider plus d'une.


T'as vu, c'est marqué dessus, en plus : mo-ti-va-tion book... Si avec ça tu n'y arrives pas...!
Cynthia te propose là 160 pages de mix entre recettes légères, exercices simples mais efficaces, conseils pour survivre au régime au quotidien, et même petits défis sympas. Le tout avec l'énergie et la bonne humeur qui la caractérisent. C'est un vrai régal.

Une chose est sûre, il n'y a pas de secret : il faut absolument se bouger !

***

Trouver un sport qui me convient et m'équiper pour

Là, ça a probablement été le plus facile.

J'ai brainstormé avec moi-même et ai abouti à un mini-cahier des charges. Je voulais un sport qui ne sollicite pas trop mes articulations, je suis encore bien trop lourde pour leur infliger ça, qui me permette d'être au contact de la nature, que je puisse pratiquer tous les jours, quand l'envie me prend et surtout, à ma porte sans être obligée de prendre la voiture... And the winner is... la marche ! En attendant de pouvoir remonter sur des skis ou un vélo.

Côté équipement, je pensais avoir tout ce qu'il me fallait. Enfin, je le pensais jusqu'à dimanche et la sortie catastrophique qui s'est terminée dans une terrible averse de grêle. Nous sommes rentrés à la maisons trempés, et transis de froid surtout.
Une fois réchauffée, je me suis mis en tête de trouver sur le net la veste capable de me sauver la vie, ou tout du moins de la rendre moins désagréable le jour où ces charmantes conditions météorologiques se représenteraient. Autant te dire qu'on n'en est pas à l'abri ni par ici, ni en ce moment. C'est finalement chez Planet Sports que j'ai trouvé mon bonheur.


Doublure polaire, protection contre l'eau et le vent, protège-menton toussa toussa... Normalement, ça devrait le faire, non ?
Et dans la foulée, ce n'était pas réellement prévu, mais j'ai aussi craqué pour une paire de chaussures de randonnée, les miennes ayant atteint un âge canonique qui les autorise à prendre leur retraite.


Note pour toi-même : le site fête tout au long du moins de février ses 25 ans d'existence et offrira des promotions tout au long du mois. Y'a vraiment de chouettes affaires à faire, #jdcjdr !

Me voici donc super équipée et je suis certaine que ça va contribuer à rendre les choses bien plus agréables qu'elles ne l'ont été jusqu'à présent. Peut-être même vais-je finir par accompagner MariChéri dans les grandes randos qu'il fait une fois tous les quinze jours.  Et qui sait si un jour je ne passerai pas dans le camp des joggers...!

***

Tu l'auras compris, je suis en plein dans un trip "nouvelle vie". "Nouvelle hygiène de vie" pour être plus juste. Ce n'est pas toujours facile, la route est longue mais qu'est-ce que je me sens bien !!!

*

CONVERSATION

4 commentaires:

  1. Yes que la force soit avec toi !!! Quel beau chemin tu as parcouru déjà, et ce n'est qu'un début !
    Et tu sais quoi, je me suis mise à l'appli WW moi aussi, depuis fin novembre, et... pfiuuu après un départ prometteur j'ai du mal je dois le reconnaitre. Mais il faut se donner le temps, le changement c'est aussi dans la tête et c'est compliqué, on le sait bien...
    On a plein de choses à se raconter décidément, faut qu'on se voit ^^
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  2. Bravo! Le premier pas est difficile mais tenir dans le temps l'est encore plus. Moi inscrite depuis le 6 janvier, je m'accroche pour passer sous le seuil d'obésité. Je t'envoie tout plein d'ondes positives! Millbizes

    RépondreSupprimer
  3. je suis ravie de te voir aussi positive et active
    en effet, tu dois penser à ta santé pour les prochaines années ... et ça va te donner bien confiance en toi ;) bises

    RépondreSupprimer
  4. si vous vous voyez avec Sophie, appelez moi !!
    Oui c'est difficile. Je suis sans filets à présent que je n'ai plus l'appli. Cela va faire 3 mois. Mais je sens que la perte de poids a induit un changement dans ma façon d'être, de vivre, de concevoir mon alimentation.
    Plus une assiette sans la moitié de légumes et je limite ainsi la casse quel que soit le repas.

    Bravo Anne Laure !!! 12 kilos c'est énorme !!! Je t'embrasse très chère voisine

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?

Back
to top