La Suisse invitée d'honneur des Rencontres de Cambremer 2018


Les Rencontres de Cambremer, tu le sais si tu me suis depuis un moment, c'est LE rendez-vous que je ne rate jamais. Enfin que j'essaie de ne jamais rater puisqu'il a pour ainsi dire toujours lieu le week-end entre l'anniversaire de MariChéri et le mien, autant te dire qu'on jongle avec la famille pour pouvoir en être.
En tout cas, quand on en est, c'est un véritable bonheur en terme de rencontres, de découvertes et bien évidemment de gourmandise !

Chaque année, le rendez-vous s'articule autour d'un invité d'honneur et la nouvelle est tombée hier concernant la prochaine édition, c'est la Suisse qui sera mise en avant.

Aaahh la Suisse... Ses verts paysages, son chocolat à se damner, ses fromages de caractère, ses spécialités à nulles autres pareilles... Mais pas que !

La gastronomie suisse est d'une richesse souvent méconnue du grand public. Avec des caractéristiques fortes comme notamment :
- des origines paysannes, sur la base d'ingrédients simples, locaux et bien évidemment de saison
- une cuisine très variée d'un canton à l'autre, influencée par des héritages à la fois culturels, linguistiques et géographiques
- beaucoup de plats roboratifs, qui mijotent longuement, pour faire face aux conditions climatiques souvent rudes en hiver
- une viticulture dynamique dont les origines remontent à l'époque romaine
- des AOP et IGP nombreuses et très variées (fromages, viandes, boissons, produits de boulangerie...)

Je ne te cache pas que, rien que d'évoquer tout cela, j'en ai l'eau à la bouche. Alors si, comme moi, tu rêves cuchaule à la moutarde de Bénichon, papet vaudois ou pizzoccheri, et que tu n'es pas certain de tenir le choc jusqu'au premier week-end de mai, je te recommande vivement le site de Suisse Tourisme qui regorge d'idées de recettes toutes plus appétissantes les unes que les autres.

***

Je profite de ce billet pour te faire part d'une étude actuellement menée par l'INAO, l'Institut National de l'Origine et de la Qualité. Elle vise à rendre plus lisibles les logos officiels d'identification et de la qualité des produits, en concevant des supports de communication à vocation pédagogique pour le consommateur. J'ai d'ailleurs eu la chance de participer à une réunion sur le sujet à la fin du mois de janvier. Une réunion passionnante et riche en enseignements.

Depuis, et afin de poursuivre sur cette voie, une enquête a été menée auprès des visiteurs du Salon International de l'Agriculture, qui vient de prendre fin. Si le sujet t'intéresse et que tu souhaites toi aussi donner ton avis dessus, elle est encore disponible, et ce jusqu'au 11 mars inclus. N'hésite pas non plus à la relayer : plus nous serons nombreux à y répondre, plus les informations seront précises quant aux attentes des consommateurs que nous sommes. Tu la trouveras par là -> clic-clic.

Et pour le coup, tu pourras découvrir les premiers résultats de tout ce travail début mai à Cambremer justement.

On se retrouve là-bas...?

*

CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Et si tu me laissais un petit mot...?

Back
to top