{2016} Les 5 livres qui ont fait mon année

by - vendredi, décembre 30, 2016

2016 a été pour moi une année exceptionnelle en matière de lecture. J'ai dévoré plus de 130 ouvrages, des romans principalement, beaucoup d'essais, aussi. D'ailleurs je pense que le compteur n'est pas encore définitivement arrêté, il nous reste deux jours pour ça.

Alors évidemment, ne sortir que cinq livres de cette longue, très longue liste est presque un crève-cœur. J'ai choisi cinq romans. Que j'ai aimés passionnément. Même si je me dis qu'avec quelques jours de décalage, ma sélection aurait peut-être été différente, qui sait...

*


Éden Utopie, de Fabrice Humbert

C'est toujours difficile à vivre pour la lectrice assidue que je suis quand je n'ai plus rien à lire d'un auteur que j'aime. J'ai réussi à longtemps garder "mes deux derniers" Fabrice Humbert, mais finalement l'envie a été la plus forte et je les ai lu l'un après l'autre l'été dernier. Pas dans l'ordre de leur sortie, mais peu importait en l'occurrence.

Éden Utopie, c'est le récit de la seconde moitié du XXe siècle en France, à travers celui de la famille de l'auteur, du côté de sa mère. Tout commence avec la création d'une communauté protestante au sortir de la guerre. Les années passent, la France et la société se transforment, les descendants de cette Fraternité prennent chacun leur route...
C'est passionnant, brillant (comme toujours avec Humbert), la petite histoire se mêlant à la grande, et on le referme avec une seule question en tête : que sont nos utopies devenues ?

***


Le Bûcher des vanités, de Tom Wolfe

Une plongée dans le New York de la deuxième moitié des années 80 par le chantre du Nouveau Journalisme. Et ça tombe bien, parce que c'est ce New York-là que j'ai sinon connu, du moins visité, oui, je sais, ça ne nous rajeunit pas ma bonne dame !

Ce roman raconte l'histoire d'un riche financier de Wall Street qui voit sa vie voler en éclat après qu'il a renversé un jeune homme noir dans le Bronx.
Grande fresque new yorkaise d'une acuité sans concession, radioscopie précise de la justice américaine, comédie humaine d'outre-Atlantique... C'est tout à la fois passionnant et intriguant. C'est aussi l'histoire d'une descente aux enfers pour le personnage principal, qui se croit au-dessus de tout. La plume du journaliste Tom Wolfe fait des merveilles, à tel point qu'on en oublie l'aspect fictionnel du récit. À lire absolument si on s'intéresse à l'histoire contemporaine des États-Unis.

***


En attendant Bojangles, d'Olivier Bourdeaut

Un bijou que ce roman qui a rencontré un succès inattendu et fou depuis sa sortie il y a bientôt un an. Une histoire d'amour, de famille, de folie, comme j'en ai rarement lu. C'est beau. Juste beau. Et il n'y a aucun mot que je puisse trouver pour en parler... Un superbe moment d'émotion comme la lectrice que je suis n'en avait pas vécu depuis longtemps.

***


Récits de la cabane abandonnée, de Grey Owl

Grey Owl est un personnage incroyable. Anglais de naissance, il s'est longtemps fait passé pour amérindien, une supercherie qui n'a finalement été révélée qu'au moment de sa disparition. Les détails de sa vie sont étonnants, passionnants, wikipédie donc si tu veux en savoir un peu plus.
Toujours est-il qu'on voit en lui l'un des tout premiers défenseurs de la nature et de la vie sauvage. Tous ses écrits tournent autour de ces thèmes.

Récits de la cabane abandonnée est à la fois un formidable témoignage de ce qu'a été sa vie dans le Grand Nord canadien en même temps qu'un cri d'alarme quant aux menaces qui pèsent sur la nature.
Le dernière "nouvelle" du livre, L'Arbre, est à mettre entre les mains de tous les enfants de la Terre, particulièrement des pays industrialisés comme le nôtre. Comme son titre l'indique, il s'agit du récit de la vie d'un arbre, de la graine, voire même un peu avant, jusqu'à bien bien bien plus tard... Je l'ai fini en larmes tellement ça m'a ébranlée. Une merveille !

***


Le mystère Van Gogh, d'Antoine George

Vincent Van Gogh est un artiste qui tient une place à part dans mon existence, et pas uniquement parce que j'ai fréquenté un lycée portant son nom...! Pour des raisons complexes et bien longues à détailler ici, il fait partie de ma vie. De manière intrinsèque.

Cet ouvrage est en fait un récit autobiographique imaginaire du peintre qui laisse une grande place à la relation conflictuelle qu'il entretient avec son jeune frère Théo. Il permet non pas de comprendre "sa" vérité, mais tout du moins de s'en approcher le plus possible. Je suis de suite rentrée dedans, tant et si bien que j'ai eu l'impression de passer un moment en compagnie des deux frères. Ils apparaissent si différents que l'on comprend mieux à quel point leurs deux visions étaient inconciliables et les ont menés de conflit en conflit de leur vivant.

Mon cœur se serre à chaque fois que je monte vers la tombe des deux frères dans le petit cimetière d'Auvers-sur-Oise. Et il se serrera encore plus la prochaine fois tant ce roman m'a donné la sensation de pénétrer leur intimité, de faire en quelque sorte partie de petit cercle des très proches. Un superbe livre, probablement mon coup de cœur de l'année.

***

Et toi, si tu devais n'en garder qu'une, de tes lectures 2016...?

En 2016, j'ai aussi adoré :
- 5 chansons

*

You May Also Like

5 commentaires

  1. j'ai fait un billet de mes 5 coups de coeur )
    et je note les tiens sachant que dans ce que tu présentes : Bojangles je veux le lire depuis longtemps et Eden Utopie ainsi que le mystère Van Gogh me tente beaucoup !

    RépondreSupprimer
  2. "Le bûcher des Vanités" est un livre dense et passionnant qui, vu qu'il a été écrit dans les années 80 est en quelque sorte visionnaire de ce qu'est la financiarisation de la société. Ma lecture préférée de cette années est : "La Ville de la Cape Rouge" d'Asli Erdogan. C'est un roman fascinant qui se passe au Brésil. Ce sont les tribulations d'une émigrée dans un pays loin des clichés musicaux et ensoleillés du Carnaval de Rio et de Copacabana mais plus proche du monde violent des favellas.

    RépondreSupprimer
  3. 130 ouvrages, ah oui tout de même ! Moi j'ai découvert Amélie Nothomb en Septembre et je suis tombée "amoureuse" de son décalage, de son écriture et de son humour alors j'en bouffe pas mal en ce moment, je ne sais pas pourquoi je suis passée à côté toutes ces années, bref. J'en profite pour te souhaiter un bon réveillon de fin d'année et te présente tous mes voeux de réussite AnneLaure, que du beau et du bon, des bisous <3

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas accroché à En attendant Bojangles, j'ai lu le Wolf il y a longtemps, je note les autres ;)
    Merci de tes conseils...

    RépondreSupprimer
  5. Je note ces bonnes idées pour le jour où (chose hypothétique) ma PAL sera vide! ;)

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?