dimanche 12 octobre 2008

Un horrible cauchemar

Bon, maintenant que j'ai bien râlé, je peux redevenir celle que vous avez toujours connue... ;-) Figurez-vous que je me suis réveillée ce matin dans un drôle d'état. En sursaut, en nage, ne sachant plus où se trouvait la frontière entre l'illusion et la réalité. Fort heureusement, il m'est très vite apparu que les images entêtantes et perturbantes qui avaient provoqué mon réveil n'étaient en fait que sortie... D'un rêve...! Et un bien mauvais rêve, croyez-moi !!!

Mon Chéri me téléphonait au boulot pour m'annoncer qu'il allait venir me chercher le soir, pour m'emmener au restaurant. Et là... Le drame !

La fin de la journée de travail arrive, je sors toute fringante du magasin. Si heureuse à l'idée de le retrouver... Il est là...
Il a garé sa Xantia comme un porc, à cheval sur le trottoir. A revêtu son plus beau survêtement blanc, celui des grandes occasions. Et porte une nouvelle paire de baskets aux pieds, une de celles dont le prix servirait à nourrir une famille de quatre pendant un mois !
Horreur... Il m'appelle Bibiche...
Et là, pour ce qui est du resto, je vais être servie : direction le Mac Do...! Et puis, comme on est samedi soir et qu'il y a trop de monde, il se décide finalement pour la formule "à emporter"... "Ouais... On rentre à la maison, mais sois heureuse : t'auras pas de vaisselle à faire !".
Et là, forcément, il allume la télé. Et forcément il va encore falloir se supporter Domenech et ses onze paires de pieds-bots. Et les insultes de Monsieur qui, si on voulait bien prendre quelques secondes ne serait-ce que pour le croire, serait à lui seul, en deux temps trois mouvements, capable de qualifier l'Equipe de France pour les 10 Coupes du Monde à venir...

SSSSSTTTTTTTTOOOOOOOOOPPPPPP !!!!!!!!

Beauf

Amoureux... S'il te plait... Revends la Xantia...! Remets tes beaux costumes marron et tes chemises bleues qui font ressortir tes yeux...! Emmène-moi à nouveau dans des restaurants où je pourrais sortir mon appareil-photo en douce pour garder un souvenir de cette si belle assiette...! Vouvoie-moi encore comme les premiers mois où on se fréquentait...! Parle-moi des livres que tu as lus, explique-moi encore et encore combien tu aimes Bach...! Fais la vaisselle à ma place... ;-) ...! Et puis, tes chaussures, si leur prix peut, lui, nourrir une famille de quatre pendant deux mois (... Ou de huit pendant un mois... C'est selon...!), c'est pas bien grave, parce qu'il le fait avec classe...!
Franchement... Il était vraiment trop horrible, ce cauchemar-là !

*