vendredi 30 septembre 2011

Y'a pas mieux qu'un pro

Virginie, tu le sais, j'ai littéralement a-do-ré les sublimes portes de cuisine, à la fois coulissantes et transparentes, que tu nous a présentées avant-hier. Même si, tu t'en souviens, j'émettais quelques réserves dans les commentaires.

Et bien, figure-toi que j'ai trouvé LA solution !!!
Tâââdâââm..........


Non, je t'en prie, ne me remercie pas... ;-) !!!

Hé hé, pour une fois, j'ai mis un peu plus qu'un homme dans mon blog !


*

Si j'étais une chanson... - Blog'n'roll #3

... Je serais sans hésiter celle-là !
Tout est dit même si je reconnais que ce sera bien plus facile à comprendre pour toi si tu maîtrises l'in'gliche !


Alanis, you rock !!!

Pour le Blog'n'roll de MamanBobo.


*

Tiens bon ! - Clic-clac #5, saison 2


Sur le chemin où je fais parfois du vélo... Des fois que je me perde !

Pour le Clic-clac de Cricri.
*

jeudi 29 septembre 2011

Objets d'en face - Fais-toi la belle en Angleterre !


C'est le titre d'un génialissime bouquin du regretté Bernard Rapp, le plus anglais des Français. Un recueil de soixante-quatorze objets typically british qui te fera, à coup sûr, voyager à travers le Channel.
Ces objets, pour la plupart, tu ne les trouveras nulle part ailleurs qu'en Angleterre. J'en ai sélectionné quelques uns, accrochés à mes souvenirs.

La fameuse bouteille de lait. Pas tant les bouteilles, c'est surtout leur bruit quand elles s'entrechoquent alors que le laitier les dépose sur le seuil de la maison que j'adore !


Les Penguin Books... Un souvenir de mes années facs, j'en ai de pleins cartons dans mon sous-sol !!!


La boîte de Smith Kendon que mon grand-père avait toujours dans la boîte-à-gants de sa voiture. Qu'est-ce que j'ai pu en piquer en douce ;-) !!!


Et le mythique Union Jack, à mes yeux l'un des plus beaux drapeaux du monde.


Malheureusement, ce livre est épuisé. Reste peut-être la chance qu'une bibliothèque pas loin de chez toi le cache dans ses rayons, tu pourras alors t'offrir un voyage immobile que tu ne regretteras pas !

Pour le Challenge World Tour de Fais-toi la belle !


*

Coiffeur...? Ou pas...???


Si tu fais partie de mon grand groupe de potasses sur FB, tu l'as peut-être lu ce matin : j'ai actuellement une furieuse envie d'aller chez le coiffeur. Là, tu es sensé(e) me dire : "Bah, vas'y, chez le coiffeur !!!". Ce en quoi, évidemment, tu n'aurais pas tort.
J'ai envie d'aller chez le coiffeur, mais je n'y vais pas. Car si la femme est une montagne de contradictions, moi, sans aucune hésitation, j'en suis l'Everest !
Je me suis imaginée, et par la même occasion justifiée, en disant que j'avais la flemme, l'excuse qui me sert un peu pour tout en ce moment... Et puis, j'ai essayé de réfléchir. À la vraie raison s'entend. Et j'ai trouvé...

J'ai pas la flemme, j'ai les miquettes !!!

En vrac, de tomber sur une coiffeuse stagiaire dont ça serait la première coupe, ou alors sur une malade du ciseau pour qui la réussite d'une journée de travail se mesure à la longueur de cheveux qu'elle a coupée. Je flippe aussi devant tous les coiffeurs qui se disent visagistes et qui le sont autant que moi je suis romancière, les coiffeurs qui n'écoutent pas leurs client(e)s et n'en font qu'à leur tête...
Et pour couronner le tout, j'ai évidemment l'angoisse qu'on me loupe !

En plus, tu ne te rends pas compte, mais au moment précis où je pousse la porte du salon de coiffure, je pars avec un paquet de handicaps...

Déjà, à la base, il y a mes cheveux...
Ils sont moches, on dirait des cheveux morts, sans la moindre once de cette brillance que j'envie tant aux filles des magazines. Sans aller jusque là, j'aimerais bien qu'ils me donnent au moins l'illusion d'abriter un semblant de vigueur ! Et en plus, ces petits cons sont fourchus... :-S
Leur couleur est pourrite : châtain clair. Point barre. Y'a pas plus banal que mon châtain clair... Sans le moindre début de reflet ou même d'infime variation, hormis les quelques cheveux blancs qui les squattent de temps à autre et que je traque sans répit !
La coupe que je porte actuellement ne ressemble à rien. Certes c'est un dégradé long, une vraie coupe qui a été faite par un vrai coiffeur, mais je me sens tellement moche que je suis convaincue que ça ne me va pas du tout...

Et puis, il y a l'âge. Qui avance chaque jour un peu plus. Je fais partie de ces personnes qui pensent qu'à l'approche des 50 ans, le mieux à faire pour une femme, c'est de porter une coupe courte, à moins d'avoir une superbe nature de cheveux. Râle pas, je sais que j'en suis encore loin, des 50 ans ! Le seul truc, c'est que je me dis qu'il ne me reste que quelques années à pouvoir me permettre de porter mes cheveux longs et que, vu la vitesse d'escargot à laquelle ils poussent, peut-être que ça serait dommage de les couper maintenant.

Tu ajoutes à ça une certaine pression domestique exercée à la fois par Petit C. et par Mademoiselle A., qui ne veulent absolument pas que je ressorte de chez Jean-Louis Provost ou Franck David avec les cheveux courts, et tu as vaguement idée du bordel que c'est dans ma tête...!

Pfiou... Ma vie est d'un compliqué... :-S

*

mercredi 28 septembre 2011

Le retour du M !!! - Mercredi Gourmand #22


Je ne suis pas une grande fan des fast-foods. C'est une fois de temps en temps, pour faire plaisir aux Ados et, je l'avoue, j'ai de plus en plus de mal à céder à leurs demandes... Et à chaque fois, quand j'arrive devant le comptoir, je réclame un M, parce que pour ce hamburger-là, je tuerais moi Madame ! Et, à chaque fois, on me dit "Ah non, ce n'est pas possible, nous ne le faisons plus, le M !!!". Oui oui, avec des points d'exclamation à la fin de la phrase, genre t'es nulle, d'où tu sors pour nous demander ce truc qui n'existe plus depuis des lustres, ah oui, c'est pas de bol, hein, t'en crevais d'envie, de t'enfiler un M, et bien tant pis pour toi...

Bref, tout ça pour te dire qu'hier soir, mon Petit C. a fait une découverte qui a chaviré mon incorrigible cœur de gourmande : Le M est enfin de retour. Le M... L'essence-même du hamburger... Dès aujourd'hui. Bon, ben, si tu me cherches ce midi, tu sais où me trouver, hein...? ;-)

Et toi, un hamburger qui te fais tripper...???

***

Mercredi Gourmand aussi chez...

- Normande Gourmande, mon double virtuel, avec des muffins à la banane à tomber par terre !
- Nikit@ et un gâteau aux pommes à l'ancienne, tu m'en diras des nouvelles !
- Evelyne qui nous sert une ratatouille de fin d'été avec les derniers légumes de son jardin.
- Sophie et une association de goûts que je juge imparable : chocolat + noisettes + orange confite.
- Virginie et le classique muffin aux pépites de chocolat, plus efficace, y'a pas !
- Ptisa et Violette pour une très belle journée d'anniversaire, avec gâteau, resto et tout et tout...
- Chris et des figues en habit de cérémonie... J'en ai l'eau à la bouche !
- Memy qui fait dans la déco et nous présente des cuisines toutes plus belles les unes que les autres.
- Lady Gagathe qui craque pour une improbable glace au goût de bonbon.
- Franny qui nous présente les derniers nés de ma marque de bonbons préférés !
- Christelle qui te donne toutes ses astuces pour que ton bœuf bourguignon soit encore meilleur.
- MamI qui a eu la chance d'aller manger chez une grande dame que j'admire.
- Djoulaille qui revisite la recette de la quiche pour en faire une chouette truc super light, bravo !
- Maman Doudou qui fait des expériences en cuisine et j'adore ça.
- Arsinoe La Crapaude et une recette en passe de devenir légendaire : la tarte à la courgine.
- Magda qui est allée manger en Suède... Si si, je t'assure !!!
- La Mère Cane qui nous sert l'un de mes plus grands péchés-mignons... Merciiiiii !
- Armelle et de bien belles tartines qui fleurent bon le soleil.
- Voyelle qui voit ses envies de myrtilles contrariées mais heureusement pas sa gourmandise !
- Estelle qui fait revivre un plat emblématique de notre enfance.
- Arlette et la belle illustration de sa devise du jour : "Après l'effort, le réconfort !".
- Maman Poussinou et l'irrésistible gâteau aux abricots de Belle-Môman !!!
- Cla qui nous fait part de ses préférences en matière de chocolat.
- Covima qui partage avec nous une chose qui n'a pas de prix : une recette de famille...!
- Chocophile et un très joli moment à la fois de gourmandise et d'amitié.
...


***

Edit de 13h18...
Bien évidemment, puisque c'est une réflexion qui revient très souvent dans vos commentaires, il n'y a rien de meilleur que les hamburgers maison. Ceux de Petit C. sont les plus délicieux de la galaxie, le M ne leur arrive pas à leur cheville de hamburger ;-) !

*

mardi 27 septembre 2011

Les doigts de pied en éventail


L'été est enfin arrivé en Normandie du Bas, avec trois mois de retard... Mais, comme dit l'autre, mieux vaut tard que jamais ;-) !
Pinaise, c'est trop bon, ça, pieds nus, les Knacki-Balls à l'air dans l'herbe du jardin.

Mon Mardi tout doux pour Maman@Home.


*

lundi 26 septembre 2011

Rest in peace, Alice


Alice, c'était mon araignée domestique. Une belle épeire qui avait, depuis quelques semaines, installé sa toile sur ma fenêtre de cuisine.
Derrière la vitre, je pouvais l'observer à loisir, sans avoir peur qu'elle se mette à gambader vers moi, comme si la petite bête pouvait manger la grosse ! Interdiction formelle pour qui que ce soit de la chasser, de l'écraser, j'avais décidé de la laisser vivre sa vie. Je me disais qu'en la sachant là en permanence, je pourrais peut-être commencer à dominer cette phobie qui rend ma vie très difficile, surtout au mois de septembre, quand Alice et ses amies n'ont qu'une envie : rentrer se mettre au chaud dans ma maison.

Alice a été victime hier soir d'un stupide accident domestique que je n'ai découvert avec horreur que ce matin. Alice a été tuée par mon Petit C., malencontreusement s'entend. Il a fermé le volet roulant sur elle. Du coup, quand j'ai ouvert en me levant, j'ai trouvé une Alice en galette, le corps écrasé sous le volet. Ce qui a valu à Petit C.une avoinée dans les règles.

Pour une fois que je m'attachais à une araignée !!!

*** Pour ceux qui se pose la question, à savoir Pourquoi Alice ?, c'est à cause de Mylène Farmer, les fans comprendront ! ***

*

Octobre - Un lundi parmi tant d'autres #32

Parce que cette chanson me parle d'automne d'une façon unique, qu'elle me donne à voir la nature qui s'endort pour mieux renaître six mois plus tard, qu'elle me serre le cœur à chaque fois que je l'écoute...


Octobre - Francis Cabrel

Le vent fera craquer les branches
La brume viendra dans sa robe blanche
Y'aura des feuilles partout
Couchées sur les cailloux
Octobre tiendra sa revanche

Le soleil sortira à peine
Nos corps se cacheront sous des bouts de laine
Perdue dans tes foulards
Tu croiseras le soir
Octobre endormi aux fontaines

Il y aura certainement
Sur les tables en fer blanc
Quelques vases vides qui traînent
Et des nuages pris aux antennes
Je t'offrirai des fleurs
Et des nappes en couleurs
Pour ne pas qu'octobre nous prenne

On ira tout en haut des collines
regarder tout ce qu'octobre illumine
Mes mains sur tes cheveux
Des écharpes pour deux
Devant le monde qui s'incline

Certainement appuyés sur des bancs
Il y aura quelques hommes qui se souviennent
Et des nuages pris aux antennes
Je t'offrirai des fleurs
Et des nappes en couleurs
Pour ne pas qu'octobre nous prenne

Et sans doute on verra apparaître
Quelques dessins sur la buée des fenêtres
Vous, vous jouerez dehors
Comme les enfants du nord
Octobre restera peut-être

Vous, vous jouerez dehors
Comme les enfants du nord
Octobre restera peut-être...

Mon Lundi parmi tant d'autres pour Zaza.


*

dimanche 25 septembre 2011

Demoiselle de septembre


Septembre... Le mois des araignées... :-S
Je surmonte mes phobies petit-à-petit, c'est vraiment nécessaire vu que la maison est littéralement infestée. Par chance, quelques unes, comme cette belle épeire, se plaisent bien mieux dehors, au soleil !

Ma Photo du dimanche pour Magda.


*

Ouverture du bal


Chaque année c'est la même chose... Alors comme tu m'as déjà bien entendu geindre l'année dernière, j'ai décidé d'économiser mes mots ce matin.
Juste une chose, Chasseur : tu touches un poil de mes chats, tu sauras instantanément l'effet que ça fait d'être dans la peau de la bête traquée... À bon entendeur !

*

samedi 24 septembre 2011

Je n 'y peux rien, c 'est le coup de foudre !

Alors qu'il fait enfin beau sur la Normandie du Bas, me voilà en plein craquage virtuel en prévision de l'hiver qui arrivera bien assez vite !!!
Ça fait bien deux saisons qu'elles me font de l'œil, il va bien falloir finir par y remédier...!

Pour le Samedi mode de Lucky Sophie.


*

Ma semaine sur la blogo #16


Avec vous cette semaine...

J'ai trouvé exactement ce que je ne ferais pas si je gagnais au Loto.
J'ai visité un musée insolite, un truc dont seuls les Japonais ont le secret.
J'ai trouvé une astuce pour emmener mon thé en vrac au bureau sans pour autant déménager ma cuisine.
J'ai été émerveillée par des animaux sauvages pas comme les autres.
J'ai versé ma larme en apprenant l'éventualité de la disparition prochaine d'une amie de toujours.
J'ai flippé devant ce dont sont capables des parfumeurs bien inspirés.
J'ai découvert, ô stupeur, un chat 2.0 que je ne connaissais pas !
J'ai partagé une crainte récurrente et légitime sur la blogosphère.
J'ai traversé l'Atlantique pour m'enfoncer dans l'hiver et j'ai aimé ça.
J'ai appris à me faire une tête de Marilyn Manson, on ne sait jamais, ça peut servir.
J'ai visité l'appartement de mes rêves.
Je me suis interrogée sur le rapport qu'entretiennent les Américains avec la peine de mort.

Et surtout, surtout, surtout, j'ai eu envie de mettre mon poing dans la figure du pauvre type qui n'a rien d'autre à faire que de foutre en l'air la journée d'une personne honnête qui ne lui a rien demandé.

*

vendredi 23 septembre 2011

Demain, retrouve-moi sur le banc...

J'y serai à 10h30, fidèle au poste. Tu me trouveras aux côtés de...


François Trinh-Duc puisqu'il a été écarté de la sélection par Marc Lièvremont. Décision que je ne remets aucunement en cause, vu que ce n'est pas moi, le sélectionneur de l'équipe nationale, ça se saurait ! Même si, moi, je le sélectionnerais tout le temps, le beau François... Le matin, le midi, le soir, la nuit, le jour, été comme hiver... Pffffffffffff... Si tu savais...!

Enfin... Trêve de plaisanterie, on ne rigole pas avec le rugby. Surtout qu'en face, ce n'est pas l'équipe B de Trifouillis-les-Oies, mais les All Blacks. Mais si, tu sais, les All Blacks, l'équipe de Sonny Bill Williams...


Aaaarrrggghhhhhh... ;-)))))) !!!

Du beau rugbyman comme s'il en pleuvait pour toi, Virginie !


*

Chat-chat à son pépère - Clic-clac #4, saison 2


C'était lundi dernier... Mon Petit C. s'est octroyé une petite sieste avant de repartir travailler, une sieste que Toupie a jugé bon de partager...!

Pour le Clic-clac de Cricri.
*

La bande-son de ma vie - Blog'n'roll #2

Il y a les addictions de toujours, comme celle dont je te parlais la semaine dernière. Et puis d'autres, plus récentes. Enfin, UNE autre, tu le sais, je t'en ai déjà parlé , et !



Maman Bobo, ce Blog'n'roll est pour toi !!!


*

jeudi 22 septembre 2011

Une bien étrange phobie


Non, ce n'est pas la mer qui cristallise mes peurs. Encore que... Pas non plus les bateaux. Encore que, là aussi...
Non, je suis phobique des étraves de navire. Plus précisément des bulbes d'étrave. Te marre pas, tu n'as pas la moindre idée de l'épreuve que ça a été pour moi de fouiner sur le net pour trouver un chouette cliché pour illustrer ce billet...!

Comme bon nombre de phobies, elle est difficilement explicable.
Je n'aime pas trop l'eau, je tiens plus du fer-à-repasser que de Laure Manaudou... Si je me baigne dans un endroit profond, il ne faut pas que je pense à ce qu'il peut y avoir sous moi. Je ne peux pas regarder un bateau en mouvement, en contrepartie, je les adore quand ils sont à quai. Et alors, s'il leur vient la bonne idée de couler sous mes yeux (merci la télévision), me voilà partie pour des jours, des semaines de cauchemars... Non, décidément, je ne supporte pas de voir ce qui, en temps normal, devrait rester à l'abri de mon regard, à savoir sous l'eau.

C'est bien dommage, quand même, de flipper devant un truc qui fait rêver la majorité des gens normalement constitués, non...? Ben ouais, une étrave fendant les flots, c'est le dégoût l'aventure, le répulsion la quête de l'inconnu, l'horreur la liberté... Normalement !

*** La superbe photo que j'ai choisie pour illustrer cet article est signée Philip Plisson, un très grand monsieur qui n'a pas peur de la mer comme moi ! ***

*

mercredi 21 septembre 2011

Farem petar lo tap !!! - Mercredi Gourmand #21


On va faire sauter le bouchon, c'est de l'occitan et c'est ce qu'il y a marqué sur le tablier de Petit C. !
Un gros clin d'œil à Zette qui vient d'enterrer son yaya... Un immense merci, pour les lundis soirs passés à se bidonner devant l'ordi, et tout le reste ;-) !
*** Tu m'arrêtes, Zette, si ma traduction n'est pas bonne ! ***

Et toi, tu portes un tablier pour cuisiner...?

***

Des gourmandises aussi chez...

- Normande Gourmande, mon double virtuel, qui t'invite à fêter la gastronomie.
- Audrey qui fait des merveilles avec les framboises du jardin de sa Mémé... Avec toutes mes excuses pour le bug ;-) !
- Magda chez qui on mange des frites en famille !
- Crisprolls qui confesse son addiction au café, gourmand de préférence.
- Evelyne et une recette typique des Landes, le millas.
- Sophie qui fait elle-même ses Petits Écoliers... Un truc à te donner envie de dévorer ton écran !
- Maman@Home et une nouveauté : des smoothies salés.
- Ado Mode d'Emploi qui fait cette semaine dans la framboise... et le Chamallow...!
- Covima qui nous conte la jolie tradition familiale des confitures.
- Ptisa chez qui on s'apprête à manger Hello Kitty... Si si !
- Franny qui se lance des défis en cuisine et les réussit, la chanceuse !!!
- Armelle chez qui tout est envahi de hamburgers ;-) !!!
- Estelle et une salade tout à la fois exotique, complète, fraîche et légère.
- MayaLou qui nous sert des pommes au four avec un truc en plus.
- MamI qui monte sur le toit d'un grand magasin parisien pour déclarer son amour à la glace de son cœur !
- Cla et son trop beau tablier à la Bree Van De Kamp.
- La Mère Cane qui a réussi (si si !) la forêt noire qu'elle nous promettait la semaine dernière.
- Maman Doudou et une recette toute simple qui aura un succès fou quand tu la serviras chez toi !!!
- Nikit@ dont les souvenirs d'été ressemblent fort aux miens.
- Chris35 qui a changé la couleur des traditionnelles pommes d'amour et c'est superbe.
- Maman Poussinou qui partage avec nous la place que tient la table dans son histoire.
- Virginie qui nous sert à la fois le thé et les gâteaux...!
- Arlette et un sorbet grande classe ;-) !!!
- Chocophile qui a fêté un merveilleux anniversaire d'amour à une superbe table.
- MaryLesBonsPlans et un café très beau et trèèèès gourmand.
...


*

mardi 20 septembre 2011

Comment j'ai tué Madame Camembert...


Tu l'as remarqué si tu me lis depuis un moment, plus de traces de Madame Camembert en ces pages. Parfois même tu t'en es ému(e), tu m'as posé la question du pourquoi du comment... Et jusqu'à présent, je n'avais pas pris la peine de te répondre. Aujourd'hui, je me sens un peu courageuse, les idées claires, je crois que je devrais pouvoir y arriver !

Madame Camembert est née un beau jour de l'été dernier, probablement au pire moment de mon existence : une vie professionnelle qui s'effondre, emportant avec elle ma santé, mes forces, la vie que je m'étais construite... Je me suis retrouvée sans rien, démunie, j'ai perdu mes amis, ai été obligée de couper les ponts avec tout ce qui touchait de près ou de loin à mon boulot, puisque c'était de là qu'était venu le mal et qu'il en allait de ma santé, mentale notamment.
Cinq mois à m'enfoncer, pour admettre, pour tenter en vain de comprendre. Et puis, le début de la renaissance, une rencontre comme une porte qui s'ouvre sur un avenir qui n'est finalement pas si noir qu'on peut le croire... Du travail aussi. Sur moi-même. Beaucoup de travail. Un effort de tous les instants, jusqu'à changer tout en profondeur, apprendre à voir la vie autrement, apprendre à vivre autrement. Un travail qui paie aujourd'hui puisque Madame Camembert est sortie de ma vie.

Madame Camembert, c'était un moyen d'exister sans tout à fait me dévoiler. D'être moi tout en restant cachée. De continuer à vivre un peu...
Et ça a marché. Bien au-delà de mes espérances. Elle a été, au long de tous ces mois, comme une amie fidèle, toujours là à mes côtés, un soutien, un repère, comme une présence silencieuse que j'aurais, plus que choisie, façonnée à l'image de ce que j'attendais de la vie.
L'abandonner aujourd'hui, ce n'est pas lui tourner le dos, ni faire preuve d'ingratitude. Non, c'est juste la preuve que je n'ai plus besoin d'elle, que le travail et les efforts ont payé, que je me sens aujourd'hui assez forte pour poursuivre sans son soutien.
Je vais continuer à avancer dans la vie, mais la tête haute maintenant. Je sais ce que je suis, je sais ce que je vaux, j'ai confiance en moi, et ça, ça vaut tous les trésors cachés, toutes les super-cagnottes du Loto...

Un très très grand merci au passage aux personnes qui passent leur temps à médire de moi, à me traîner dans la boue, à véhiculer toutes sortes de mensonges à mon sujet. Vous perdez votre temps, vous gaspillez votre énergie et, en plus, ça ne fonctionne même pas, les gens sont bien assez intelligents pour savoir que rien ne vaut une opinion que l'on se fait soi-même.
Cela dit, autant d'acharnement aura au moins eu un immense mérite : me révéler à quel point je suis forte, à quel point je suis éloignée de celle pour laquelle on essaie parfois de me faire passer. Aujourd'hui je me dis que je suis une belle personne, belle en tout cas comme j'ai toujours voulu l'être. Ne vous en déplaise.

Bref, Madame Camembert, je ne te remercierai jamais assez pour tout ce que tu as fait pour moi, pour ce que tu as pu représenter, mais tu l'as compris, il est temps de se séparer, aujourd'hui, je préfère être celle que je suis en vrai... AnneLaureT...

*** Photo empruntée sur le net. ***

*

My favorite things

Un diamant à l'état brut que la sublime voix de Youn Sun Nah, chanteuse sud-coréenne pour laquelle je viens d'avoir un véritable coup de foudre. Et dire que je n'aime pas le jazz en temps normal... Peut-être va-t-elle parvenir à me guérir de cette tendance que j'ai toujours du mal à avouer !


Pour les Mardis tout doux de Maman@Home.


*

lundi 19 septembre 2011

Watch & play, ça veut dire regarde et joue !!!

Pas croyable ce qui se fait maintenant, grâce aux nouvelles technologies... Figure-toi que grâce à Cartoon Network et à Canalsat, tu peux jouer en regardant la télé, avec Gumball, un drôle de chat bleu super rigolo... Attends, j't'explique...


Sympa non...??? Parce que, tu vois, même s'il paraît que j'ai largement passé l'âge, je serais bien du genre à me laisser tenter, moi !!!

*

Le dernier jour de Jean-Michel Basquiat - Anaïd Demir


Vivre jeune, mourir vite et faire un gracieux cadavre. Le 12 août 1988, sous la canicule new-yorkaise, dans un loft de Great Jones Street, une légende artistique disparaît. Jean-Michel Basquiat, l'ange noir de l'art des eighties, s'est taillé une légende en moins de dix ans. À l'apogée de sa carrière, il succombe à une overdose. il a 27 ans.

Sur fond d'underground et d'héroïne, au son du rock'n'roll et des rythmes jazzy, du Mudd Club à la Factory warholienne, entre l'avidité commerciale des marchands d'art et la spontanéité d'un grand artiste, l'adrénaline est à son comble. Les dernières heures de la vie de Jean-Michel Basquiat racontent une légende dont on croit tout savoir...

Journaliste, critique d'art et commissaire d'exposition, Anaïd Demir collabore à de nombreuses publications artistiques (Beaux-Arts Magazine, L'Œil, Le Journal des Arts...). Elle signe ici son premier roman.

***

Fascinant roman que celui-là ! Dédié à un non moins fascinant personnage que j'ai découvert sur le tard, parfois je me foutrais des baffes...

J'avoue que j'ai eu une sensation inouïe en le lisant, celle d'un interminable trip. Enfin, je dis ça, je ne me suis jamais droguée mais bon, j'imagine.
Anaïd Demir réussit avec un talent rare à glisser le lecteur dans la peau de Basquiat et à lui faire vivre ce dernier jour comme un tourbillon, comme une course, comme une fuite, une fuite dont on connaît l'issue mais qui parvient encore à nous étonner. Chaque détail de l'histoire est particulièrement soigné : New York, les galeries, les fêtes, les immenses artistes contemporains de Basquiat, les démons intérieurs qui n'ont cessé de le ronger...
Peut-être que la réalité n'a pas été si différente, après tout.

Étonnant et magistral !

*** À noter : le superbe dessin de couverture, qui est l'œuvre de Jean-Charles de Castelbajac, ami personnel du peintre. ***

*

Ma rentrée littéraire - Un lundi parmi tant d'autres #31

Je n'ai pas beaucoup de goût pour cette période de l'année, la rentrée littéraire, ce truc typiquement français qui consiste en une asphyxie des étals en librairie. Penses-tu, plus de 600 titres cette année... De quoi faire tourner les têtes et des lecteurs, et des libraires... ;-) !
Et surtout, rentrée littéraire n'est en aucun cas gage de qualité...

Cela dit, malgré cette sur-production, j'arrive toujours à trouver quelques perles, des trucs qui me font envie.
Cette année, j'ai craqué sur : 


Un premier roman d'exception, écrit par un tout jeune homme qui jongle avec la langue d'une façon inouïe.


Le retour en librairie de la superbe plume de Sofi Oksanen, qui m'avait enchantée avec Purge.


Le second roman de David Vann, après Sukkwan Island, l'un des rares romans à m'avoir laissée totalement sans voix, à tel point que je n'ai jamais rien pu écrire dessus.



Et le quatrième et dernier tome de la tétralogie de Mons Kallentoft, car je me réjouis à l'avance de retrouver Malin Fors pour la fin de ses aventures.

Une sélection non-exhaustive évidemment pour le Lundi parmi tant d'autres de Zaza.


***

Edit du 20 septembre, 13h34...
Cette liste est juste une liste d'envies : je n'ai encore lu aucun de ces romans. Ce que j'en dis ici, c'est juste ce qu'ils suscitent en moi.

*

Phalænopsis - Une trace de mon week-end #12


Parce qu'on a encore passé le week-end sous la pluie, on s'est réchauffé le cœur en famille samedi soir.
Et mes beaux-parents m'ont encore gâtée en m'offrant cette superbe orchidée.

Une Trace de mon week-end pour Maman@Home.


*

dimanche 18 septembre 2011

Fauve à moustaches


Toupie a passé la semaine à servir de sujet aux délires photographiques de Madesoiselle A. !!!

Ma Photo du dimanche pour Magda.


*

samedi 17 septembre 2011

Bon anniversaire Choco ;-) !!!

Un double présent chocolaté pour te souhaiter beaucoup de bonheur pour cette nouvelle année de vie qui commence.


Un cupcake de chez Coco Cakes parce que je suis dingue des réalisations de Lindsay. Même si, dans le même temps, Vancouver, ça fait loin pour aller chercher un gâteau !
Et puis l'assortiment de tablettes Les clés du succès de chez Jadis & Gourmande parce que, lorsque je l'ai découvert, il m'a fait penser à toi !

Un Weekly chocolate pour un très très bel anniversaire, Choco !!!

*

Ma semaine sur la blogo #15


Avec vous cette semaine...

J'ai compris qu'il fallait vraiment faire gaffe quand on se maquille.
J'ai été heureuse de constater qu'on a parfois de bonnes nouvelles en ce qui concerne les espèces animales.
J'ai adoré le partage proposé par un nouveau rendez-vous du vendredi.
J'ai flashé sur un canapé qui a tout du panier pour chat, l'élégance en plus !
J'ai découvert la bouille de l'héritière de Twing' et Miss KK.
J'ai été accompagnée jusqu'à un chouette endroit, du genre idéal pour gourmets et gourmands.
J'ai constaté que mon sens de l'humour a fait des petits en Bretagne.
J'ai senti mon côté fifille vibrer devant un sac à main que jamais je ne pourrai me payer.
Je me suis régalée à écouter une génialissime chronique radio.
J'ai peut-être trouvé LE truc qui me décidera à enfin me mettre au ménage sérieusement.
J'ai entretenu mes rêves d'arénophile !

Et surtout, surtout, surtout, j'ai aimé cette soirée passée à la lueur des bougies dans la très belle cité médiévale de Provins.

*

vendredi 16 septembre 2011

Non, je ne suis pas enceinte... - Clic-clac #3, saison 2


... Je ne suis pas non plus une maman kangourou... J'ai juste une chatte super pot-de-colle qui n'est jamais à court d'idées pour rester tout auprès de moi !

Pour le Clic-clac de Cricri.
*

Mon addiction de toujours - Blog'n'roll #1

La vidéo n'est vraiment pas terrible mais la version officielle n'est pas intégrale ici...


Les fans de Pink Floyd comprendront...
Juste un mot : merci Papa, merci Maman d'avoir fait tourner tout cela en boucle pendant que vous m'attendiez, et encore bien après...!

Pour la première de Blog'n'roll, le nouveau rendez-vous du vendredi de Maman Bobo.


Et encore de la musique, encore des idoles pour toi, Virginie !


*