mardi 23 mars 2010

Paddy Clarke ha ha ha - Roddy Doyle

PaddyClarke

Dublin à la fin des années 60.
Paddy Clarke est un garnement de dix ans à l'imagination débordante qui n'adore rien tant que de jouer des tours pendables à ceux qui l'entourent.
Il rêve de devenir missionnaire, adore les Indiens, résiste aux coups dur mais a le coeur fendu quand ses parents se disputent.
Ses ruses de Sioux n'empêcheront pas son père de quitter le foyer conjugal.
Cruauté enfantine oblige, ses copains d'école se mettent à le boycotter : "Ha Ha Ha".
L'histoire de Paddy Clarke, ce petit frère de Huck Finn et de Holden Caulfield, a valu à son auteur, le grand Roddy Doyle, le prestigieux Booker Prize.

***

Les romans de Roddy Doyle, je ne sais pas les lire, il faut que je les dévore.
Il faut dire que leur construction, sans chapitre, écrits tout d'une traite, incite franchement à ça. Et puis, un môme comme Paddy Clarke, il faut plutôt cavaler pour arriver à le suivre ;-) !

J'attendais depuis longtemps la ressortie de ce livre, traduit par l'excellent Léon Mercadet, et c'est donc avec plaisir que j'ai retrouvé les rues de Barrytown, ce quartier imaginaire de Dublin dans lequel Doyle situe l'action de ses romans.

Paddy, ses copains, son petit frère, sont les rois de la bêtise, mais on ne peut s'empêcher de les trouver attachants... Leurs inventions ne sont jamais bien méchantes... Sottes, oui, mais pas méchantes. Roddy Doyle nous offre là une description tendre de l'enfance dans l'Irlande des années 60, avec ses hauts, ses bas. C'est rempli de sensibilité et ça donne envie que le livre ne se termine jamais. On rit, on pleure aussi, et tout ça, c'est juste grâce à Paddy.

*