La fortune de Sila - Fabrice Humbert

by - lundi, septembre 20, 2010


Paris, juin 1995. Dans un grand restaurant, un serveur est violemment frappé par un client. Autour de lui, personne n'intervient. Ni le couple russe qui contemple cette scène avec des sentiments mêlés, ni la femme du client en colère, ni les deux jeunes gens, deux Français, venus fêter une première embauche à la banque.

Une simple anecdote ? Pas même un fait divers ?

Dans le cours des vies, aucun évènement, si minime soit-il, n'est anodin. Et la brutalité de l'un, l'indifférence ou la lâcheté des autres vont bientôt se révéler pour ce qu'elles sont vraiment : le premier signe de leur déclin.

De la chute du mur de Berlin à la crise financière de 2008, dans un monde façonné par l'argent, les destins croisés des acteurs de cette scène inaugurale, de l'oligarque russe au financier français en passant par le spéculateur immobilier, tissent peu à peu une toile. Et au centre de la toile, Sila, le serveur à terre, figure immobile autour de laquelle tout se meut.

Après L'Origine de la violence, Fabrice Humbert signe avec La Fortune de Sila un roman captivant, une véritable fresque contemporaine de nos sociétés mondialisées.

***

Je n'aurais qu'un mot : magistral !!!

Ce livre m'a "embarquée" comme je l'ai rarement été dernièrement...
On pourrait craindre un peu le côté "roman écrit sur fond de crise financière", mais tout y est tellement subtil.
La psychologie des personnages est particulièrement soignée et l'aspect "roman chorale" que je craignais un peu au début s'est avéré au contraire être le vrai point fort de ce livre.
J'ai été fascinée de la façon dont tout se ramifie, dont tout se trame, la façon que l'auteur a de relier les personnages entre eux.
Ça parle de violence, de déclin, d'actes manqués, d'amour contrariées... Il m'a été impossible de lâcher le livre avant de l'avoir terminé.

Ce roman est d'une richesse incroyable...
Et la langue... La langue... Tellement maîtrisée, tellement superbe.

J'avais lu beaucoup de retours très positifs dans la presse, y compris la presse économique, notamment sur la manière dont les crises sont décrites, décryptées, sur le travail de documentation effectué par Fabrice Humbert.
Je ne suis aucunement déçue de m'être lancée dans cette lecture, bien au contraire !

Je fais plus que vous recommander ce roman car c'est pour moi, l'une des pépites incontournables de cette rentrée littéraire !

*

You May Also Like

2 commentaires

Et si tu me laissais un petit mot...?