J'aime pas les dîners d'affaire...

by - mercredi, octobre 06, 2010


Hier soir, mon Petit C avait un dîner de boulot... Et moi, je déteste ça...
Pour tout dire, lui, il n'est pas fan non plus.
Il fut un temps où ça lui permettait de s'éloigner de ses soucis, dans son ancienne vie, mais maintenant, il s'en passerait bien.

Quand mon Homme est en dîner d'affaire, pour moi, c'est la soirée "loose" assurée...

Ça veut dire repas pourri parce que, dans ces cas-là, je n'ai pas vraiment envie de mettre les petits plats dans les grands... Alors, vive les restes, les conserves, les surgelés...
Ça veut aussi dire "Mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de ma soirée...?"...
Je branche la console de jeu mais, sous l'effet de mon ami Zoprac, y'a rien à faire : impossible de me concentrer, les images m'agressent, la musique me saoûle...
Sinon je peux toujours tenter la lecture... Pas de problème de concentration pour le coup mais lire avec trois chats qui se battent pour profiter de mes genoux, ça tourne vite au cauchemar...
Pour finir, je me vautre dans le canapé devant les aventures de mes femmes aux foyer désespérées préférées... Sans m'endormir en cours de route, ça tient du miracle !

Pour finir, je grignote tout ce qui me tombe sous la main...
Je "textote" comme une forcenée, à un tel point que les collègues de Petit C doivent se demander si je ne suis pas folle...
Je me bats avec une mygale au moment où je veux vérifier si le déclenchement automatique de la lumière extérieure fonctionne bien pour le retour de l'Homme...
J'enfile mon casque bleu pour gérer les félines bagarres du moment du coucher, car Chiffon croit que tout dans notre chambre, et surtout nous, ça lui appartient et ne supporte pas qu'une autre des minettes daigne seulement avoir l'idée d'en profiter elle aussi...
Après, il faut rassurer la Chiffon en question qui est dans des angoisses existentielles terribles quand il manque un de ses maîtres dans le lit...
Je tente de poursuivre ma lecture sous les ronrons, les assauts de tendresse, guettant le moindre petit bruit à l'extérieur qui m'annoncerait le retour de l'Homme...

Résultat, quand il rentre enfin, j'ai pris un kilo, la batterie de mon téléphone portable est morte, j'ai rien compris à tout ce qui s'est passé à Wisteria Lane, la mygale court toujours, le chat a corné dix pages de mon bouquin et moi, je ne dors toujours pas... J'aime vraiment pas les dîners d'affaire ;-) !

*** Photo "empruntée" sur le net. ***

*

You May Also Like

8 commentaires

  1. c'est dommage que n'aies pas suivi les épisodes parce qu'un avion c'est écrasé sur des dames, ça a fait du jus lol
    tu devrais te mettre au point de croix, c'est super relaxant et tu vois pas passer le temps

    RépondreSupprimer
  2. Mais ils sont pires que des gosses tes chats !!!

    RépondreSupprimer
  3. Tiens tu pourrais faire une photo de tes chats lecteurs pour Georges!!!!

    RépondreSupprimer
  4. Un petit passage discret, juste pour venir déposer ici pour toi quelques bisous d'encouragement !

    Prends bien soin de toi, fais-toi plaisir avant tout, relève la tête et regarde haut, parce que tu le vaux bien ! ;o)

    (Et bon courage avec tes amis les chats !!! ;oD )

    RépondreSupprimer
  5. Promis mon Coeur.. le moins possible de dîner d'affaires!
    Je t'aime

    RépondreSupprimer
  6. C'est marrant -, moi j'adore quand Monsieur n'est pas là. J'en profite pur faire du zapping, vider le ballon d'eau chaude dans la baignoire, prendre aussi 1 kg et/ou devenir alcoolique, chanter à fond...

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir madame Camembert,
    J'espère que je ne te sors pas d'un coma Zopraquien et que je n'ai pas réveillé de chat, mais il paraîtrait que je dois t'envoyer un cadeau gagné au jeu de Ptisa et j'ai pour ce faire besoin de ton adresse...

    RépondreSupprimer
  8. En tous cas j'aimerais être une souris à l'abri pour profiter du spectacle.
    Ici L'Epoux travaille souvent les soirs donc je grignote ou profite de tête à tête avec le Mini. Mais qqfois je rêverais d'être toute seule...

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?