Noir Océan - Stefán Máni

by - vendredi, octobre 01, 2010


De lourds nuages noirs s'amoncellent dans le ciel zébré d'éclairs au moment où le Per se quitte le port de Grundartangi en Islande en direction du Surinam. À son bord, neuf membres d'équipage qui, tous, semblent avoir emporté dans leurs bagages des secrets peu reluisants.
Ceux qui ont entendu dire que la compagnie de fret allait les licencier et qu'il s'agit là de leur dernier voyage sont bien décidés à prendre les choses en main, une fois que la météo sera plus favorable. la mutinerie n'est pas loin et, très vite, l'atmosphère se charge de suspicion, de menaces et d'hostilité.
Quand les communications sont coupées par l'un des membres de l'équipage -mais lequel ?-, la folie prend peu à peu le contrôle du bateau qui n'en finit pas de dériver vers des mers toujours plus froides et inhospitalières...

Stefán Máni est né à Reykjavik le 3 juin 1970 et a grandi à Ólafsvik, un village de pêcheurs situé à l'extrémité de la péninsule de Snæfellsnes.
Noir Océan a reçu, en 2007, le prix de la goutte de Sang qui récompense le meilleur romen policier/thriller islandais.

***

Bon, le postulat de départ, c'est que j'ai peur de la haute mer et des gros bateaux, cargos, porte-containers, pétroliers et autres ferries... Pas une petite peur comme ça, non, une vraie et terrible phobie...
Alors, dès le départ, quel que soit son contenu précis, je savais que ce bouquin, il allait me terroriser... ;-) !

Mission accomplie !!!

Avant toute chose, c'est un bonheur, malgré la peur, de s'évader de la terre ferme : le cadre de ce roman est pour le moins dépaysant, déstabilisant.
Et nous place instantanément dans une oppressante atmosphère de huis clos, qui y est pour beaucoup dans la réussite de ce récit.

Entre ces neuf hommes, tous plus mystérieux les uns que les autres, l'action qui glisse parfois jusqu'aux frontières du surnaturel, la tempête omniprésente ainsi qui fait se tordre la coque du bateau dans tous les sens, la violence, sourde, que l'on sens derrière chaque ligne ainsi que la structure narrative, vraiment particulière, alternant flashbacks, longues descriptions et récit brusque et haletant... Tout fait de cet ouvrage un roman très différent de tous les polars que j'ai pour habitude de lire.
Et j'ai vraiment beaucoup aimé, je l'ai trouvé très brilant.

Le seul reproche à faire à l'auteur, c'est d'avoir réussi à glisser parmi ses personnages un Jón, un Jón Karl, un Jónas et un Jóhann... Dans un roman aussi riche, aussi foisonnant, il y avait peut-être mieux à faire pour ne pas emmêler un peu plus le cheminement du lecteur...!

À vous de voir si vous voulez vraiment embarquer pour cette terrible croisière... ;-)

*

You May Also Like

1 commentaires

Et si tu me laissais un petit mot...?