Dans mes rêves les plus fous...

by - jeudi, mai 16, 2013


Mes nuits sont agitées... Non pas que je les passe sur les dancefloors, ni même que nous ne nous soyons lancés dans un entraînement intensif en vue des championnats du monde de grande roue c'est le petit nom charmant que nous avons donné à la chose un soir de délire avec Mademoiselle A. ... Non rien de tout ça. Mes nuits sont agitées parce que j'ai un problème existentiel : je rêve. Intensément. Immodérément. À me faire peur.
Parce que le drame de cette histoire, c'est que je me souviens avec précision de ce qui s'est passé dans mes songes pendant l'heure qui suit mon réveil, parfois plus. Et que, quand j'y pense, il y a vraiment de quoi me demander si je ne suis pas bonne à enfermer...

Imagine un peu, voilà ce que j'ai croisé dans mes rêves au cours des dernières semaines : mes chats qui parlent, un tout jeune prince à la peau sombre qui est amoureux de moi, une salle-de-bain qui ressemble à un musée de l'artisanat, une psy qui pleure sur son bureau, des veaux qui vomissent, des balcons qui servent de décharge, Stéphane Bern vêtu de panne-de-velours bordeaux de la tête aux pieds, des usines de chaussures clandestines les usines hein, pas les chaussures, un immense canapé d'angle en cuir marron, un tsunami sur lequel je surfe sur une planche Hello Kitty, des grands magasins dans lesquels je me perds, un clochard qui pue, une mini-robe orange qui me va à ravir, un tunnel qui tourne autour de moi, des stations de métro étranges, des homards domestiqués, Frieda une des chanteuses du groupe Abba, un gros maharadja qui ne se déplace qu'à dos de marabout, des maisons en ruine dans l'allée de la Fontaine, des chauffards en-veux-tu-en-voilà, des courses dans des escalators, ma grand-mère maternelle dans le rôle d'une examinatrice revêche, une masure coincée entre des propriétés de milliardaires, des gens bizarres qui se prétendent mes amis mais que je n'ai jamais vus, des crottes de chats, les canaux de Venise à sec, un bureau de poste avec un guichet à mon nom, Nabilla qui se fait teindre en blonde, une dame avec qui j'ai travaillé il y a vingt ans, une piscine en Roumanie, ma vieille Renault 5 bordeaux, un enfant perdu dans le désert, mon amie d'enfance qui est maintenant metteur en scène de théâtre et c'est vrai en plus, un yacht baptisé Paradise, un employé licencié parce qu'il avait un trop gros sexe, moi en espionne, un patron de bar qui vend R2D2 aux enchères pour sauver son affaire, des cours de français complètement barrés, un camion qui vient benner sa cargaison sous mes fenêtres, une collectionneuse de lézards, une chute d'eau en lieu et place d'un mur de ma chambre, les routes tortueuses des Hautes-Alpes...

Une liste non exhaustive qui vient compléter celle établie en septembre dernier. Alors, à ton avis, on se décide à l'appeler, Sigmund, ou on attend encore un peu...?

*

You May Also Like

7 commentaires

  1. Wahou, tu te rappelles de tes rêves avec une belle précision quand même. ^^
    J'ai aussi des nuits très agitées, depuis toujours. Je fais plus de cauchemars que de rêves (2 - 3 par semaines), mais je ne m'en souviens pas avec précision. C'est plus un mauvais ressenti, des images en flash qui sont sans continuité.

    Mais brrr, je déteste ça. '^^

    RépondreSupprimer
  2. A part la robe orange, je ne vois rien qui nécessite une visite chez le psy!
    Danièle

    RépondreSupprimer
  3. Je te ferais bien une liste aussi mais ça serait tellement long :D
    Au hasard, je t'en cite quelques un. J'ai rêvé que les méchants de Bioman voulaient me tuer en me collant des sortes de ventouses par dessus le drap, j'ai rêvé que je sautait d'arbre en arbre sans difficulté en prenant élan sur la pointe de ceux-ci, j'ai rêvé que je partais à l'aventure avec Dean et Sam Winchester, j'ai rêvé que je couchais avec 3 des Backstreet boys, j'ai rêvé qu'on essayait de me tuer et que je me défendais en sautant sur la tête des gens et que je les frappais avec un marteau géant... Voilà les quelques rêves qui me sont revenus là, comme ça :)

    RépondreSupprimer
  4. Même si ce n'est pas amusant de se souvenir aussi précisément de ses rêves, je trouve que Stéphane Bern... hi hi hi !
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  5. Je me souviens bien de certains rêves, et même longtemps après (surtout s'ils m'ont terrorisés).
    Je me rappelle d'un rêve que tu as fait en Corse, moi... hihihihi! :D

    RépondreSupprimer
  6. Haha, attends un peu pour Freud, je crois que tu n'en es pas là! ;-)
    Je fais moi aussi des rêves complètement loufoques, mais je m'en souviens nettement moins bien qu'avant (c'est par période). Je compatis! ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Je suis également une très grande rêveuse (toutes les nuits!!!) et je me souviens de mes rêves avec précision. Je m'en sers beaucoup pour comprendre certaines choses car comme dirait Freud, le rêve est la « voie royale qui mène à l'inconscient ». ;)

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?