Carnet de FIV, jour 1

by - samedi, juin 22, 2013


Voilà, elles sont là, je les ai attendues toutes la semaine, je les sentais, là, tout près, mais elles ont attendu un samedi pour débarquer. Mes règles. Rarement j'ai été aussi heureuse de les voir arriver. Elles sont le signal que j'attendais, la condition sine que non pour lancer le processus.
 Bon, tu me connais, tout au long de la semaine, j'ai croisé fort les doigts pour qu'elles ne se pointent ni samedi, ni dimanche. Déjà parce que la date idéale aurait été lundi, selon le dernier membre du staff médical avec qui j'ai échangé sur le sujet. Et puis, parce que, même en matière de santé, c'est quand même un fait avéré : en France, il ne faut rien avoir d'important à envisager le week-end. Résultat des courses, quand j'ai eu retrouvé le numéro de téléphone des sages-femmes, je suis tombée sur un répondeur. Qui me disait en substance que, si je souhaitais qu'on réponde à mon appel, il me fallait appeler aux heures de bureau... Mais fort heureusement, ce gentil répondeur m'a aussi donné un numéro à joindre en cas d'urgence. Ce que, tu t'en doutes, j'ai aussitôt fait.
Dix minutes plus tard, je raccrochais avec les consignes pour les cinq premiers jours : les comprimés, les piqûres d'hormones à heure fixe, la prise de sang et l'échographie à faire aux aurores vendredi prochain. Avec aussi une mauvaise nouvelle, c'est que, vu le timing, il va probablement falloir avancer le prélèvement d'ovocytes, d'une petite semaine. Mauvaise nouvelle, il faut relativiser, c'est juste que, du coup, il y a de fortes chances pour que ça tombe au beau milieu du déplacement de mon Chéri en Espagne. On s'organisera, je le sais, mais moi, tous ces changements, tous ces petits arrangements qu'il faut savoir trouver, ça me perturbe terriblement. J'en ai profité pour contacter l'infirmier qui viendra me piquer dès demain. Ça, c'est fait !

Je ne réalise pas. On y est. Enfin. Je suis à la fois terriblement angoissée, je sais je ne devrais pas, et aussi, étrangement, excessivement sereine. J'ai confiance. En la médecine, en la nature, en nous surtout. Je ne me pose pas de question. J'ai tout intégré, les consignes, les risques, les éventualités. Je sais que tout peut s'arrêter du jour au lendemain, c'est comme ça, c'est la vie. Je le sais mais je n'y pense pas. J'ai choisi, nous avons choisi, de prendre les choses comme elles venaient, au jour le jour, et puis on verra bien.
D'où aussi le choix que j'ai fait de tenir ce carnet. Pour garder une trace de ce moment particulier de notre vie de couple. Et aussi pour évacuer, les jours où il le faudra, parce qu'il le faudra je crois. Pour pouvoir me retourner quand tout cela sera derrière moi.

Pour l'instant, je savoure, ça y est, enfin, on y est !


*

You May Also Like

20 commentaires

  1. hop hop je croise tout ce que j'ai et si le prélèvement se passe effectivement quand ton chéri sera absent on t'enverra des tonnes d'ondes positives :-))

    RépondreSupprimer
  2. Bon courage, je suis de tout coeur avec vous

    RépondreSupprimer
  3. Evite toutefois de mettre un string de plastique noir pendant cette semaine: ça scie la raie des fesses... :)

    RépondreSupprimer
  4. je vais suivre cette rubrique avec beaucoup d'intérêt :)opour ne jamais oublier de croiser les doigts au jour le jour
    tu vas peut-être trouver ma proposition déplacée mais je suis en vacances très vite et je peux t'accompagner si tu es seule, je me ferai un honneur de te tenir la main
    Bisous

    RépondreSupprimer
  5. L'aventure commence !! Et je croise tout ce que je peux pour que l'issue soit positive ! Et elle le sera...Bisous

    RépondreSupprimer
  6. J'admire votre courage! Et surtout, je vous envoie toutes les bonnes ondes possibles...
    Tu as un état d'esprit très positif, je suis sûre que ça va jouer en votre faveur, je l'espère de tout coeur!!

    RépondreSupprimer
  7. Moi aussi j'y crois! Vous y êtes...

    RépondreSupprimer
  8. Je t'envoie tout plein de bonnes ondes pour ces semaines qui arrivent, des tas de gros bisous :-)

    RépondreSupprimer
  9. Gros bisous sereins Anne-Laure ! D'abord un bon dimanche... de tout coeur avec toi :)

    RépondreSupprimer
  10. ...je croise très très fort les doigts pour vous 2!!!!

    RépondreSupprimer
  11. Juste je serais avec vous, je suis certaine du pouvoir de la positive attitude! Bisous
    Danièle

    RépondreSupprimer
  12. De tout coeur avec toi pour ce processus pas drôle mais nécessaire et que tu as l'air d'aborder avec un bel état d'esprit !!! Je croise tout ce que je peux croiser pour le que le résultat soit positif après tout ce chemin parcouru !... Je ne sais pas si j'ai déjà laissé une trace de mes passages sur ton blog mais saches que j'y viens régulièrement et que j'aime bien te lire !... ;o) Bonne et douce soirée à toi. Mymy & Co.

    RépondreSupprimer
  13. Je croise les doigts aussi !!!! Yalla !!!!

    RépondreSupprimer
  14. Plein de douces pensées pour vous ♥♥♥

    RépondreSupprimer
  15. tendres pensées Anne-Laure... je viens de lire tes billets " carnets de FIV"
    Bon courage pour la suite, mes ondes positives t'accompagnent !
    bisouilles !

    RépondreSupprimer
  16. Je ne te souhaite pas de connaitre ça, mais je sais maintenant qu'on est bcp moins organisé et carré pour la deuxième que pour la première... Bon courage à toi, et pourvu que ce soit la bonne et la seule!

    RépondreSupprimer

Et si tu me laissais un petit mot...?